• UNE ORGANISATION MAPUCHE DECLARE LA GUERRE AU CHILI

    Chili. Une organisation mapuche déclare la guerre à la République du Chili

    vendredi 23 octobre 2009

    Dans un communiqué publié hier 20 octobre 209, les leaders mapuches de la Coordinadora Arauco Malleco ont déclaré la guerre à la république du Chili après avoir déclaré terminé le dialogue avec le gouvernement de Michelle Bachelet dans leur lutte pour la récupération du territoire ancestral. La direction de la CAM a annoncé que les mapuches renonçaient à la nationalité chilienne à la suite d’un nouvel affrontement avec la police qui s’est soldé par la mort d’un indien.

    La CAM revendique des attaques contre des camions et déclare la guerre à la République du Chili

    Nous communiquons à l’opinion publique nationale et internationale ce qui suit :

    Par le fait qu’il n’y a eu aucun signe de la part du gouvernement pour mettre fin aux forces de répression dans nos communautés, nous avons, comme Coordinadora Mapuche Arauco Malleco, pris une décision dans laquelle nous exprimons publiquement notre renonciation à la nationalité chilienne, et déclarons territoire de la nation autonome mapuche celui situé au sud du Rio Bio Bio à partir de la reconnaissance explicite que l’État fait de son existence dans le Traité de Tapihue de 1825, Art 19.

    Par conséquent, nous déclarons terminé tout dialogue avec la République du Chili et lui déclarons la guerre, à partir d’aujourd’hui, 20 octobre 2009. Et nous appelons toutes les communautés à suivre le même chemin pour parvenir à l’élimination complète de tous ces objectifs qui opèrent dans notre nation Mapuche

    Pour cela même nous avons donné liberté d’action aux organes de la résistance mapuche pour agir contre les intérêts capitalistes en territoire mapuche. . Par conséquent, nous assumons pleinement l’action récente menée à bien par nos Weichafes Pehuenches, Nagche, Lafkenches, pichunches et huilliches des communautés Mapuche en conflit de la CAM. 

    Nous communiquons à notre peuple et l’opinion publique ce qui suit :

    Mardi 20 octobre 2009, nos Weichafes ont réalisé des actions contre deux camions forestiers de l’entreprise El Bosque, qui circulaient sur la route entre Collipulli avec la ville d’Angol, précisément en haut de Cancura dans la région de La Araucania. Ils fournissent des services aux entreprises forestières et en conséquence deux de ces engins ont été détruits.

    Ces actions sont destinées exclusivement à dénoncer toutes les dernières actions violentes contre notre nation mapuche, et en même temps à soutenir le processus de récupération des terres de nos communautés en conflit.

    C’est aussi la façon par laquelle nos Organes de la Résistance du Territoire Mapuche-Pehuenche, Nagche, Lafkenches, pichunches et Huilliche expriment leur rejet des condamnations subies par nos frères détenus dans différentes prisons de l’État chilien et la façon de communiquer que tant que continueront d’exister des prison politiques et des condamnations, ces actions se poursuivront par nos Weichafes, soutenues par toutes les communautés Mapuche de la nation mapuche.

    Enfin, nous réaffirmons notre conviction de continuer sur le chemin de nos ancêtres qui avec force se sont donnés à la cause de la justice et de la dignité de notre beau et héroïque Peuple Mapuche. La Coordinadora est plus forte que jamais dans sa lutte pour le Territoire et l’Autonomie.

    Tant qu’existera la pauvreté et la misère en raison du manque de terres par les politiques de l’Etat qui légitiment la dépossession territoriale, la CAM continuera d’exister.

    Avec la force de nos Futa Kech Kuifi et Weftun (renaissance des nouveaux guerriers), qui germent et se multiplient à travers le Wallmapu pour une cause qui chaque jour devient une cause plus sacrée.

    Marichiweu !

    Organes Territoriaux de la Résistance - ORT-CAM. 

    Territoire et Autonomie pour la nation Mapuche !

    ¡WEUWAIÑ PU PEÑI, PU LAMNIEN !


    De son côté, l’Alliance Territoriale Mapuche qui depuis plusieurs mois a lancé une vague de récupération de terres, appelle à une manifestation le vendredi 23 dans la ville de Temuko contre la répression dont souffrent les communautés en confit : enfants blessés par les carabiniers, villageois arrêtés et incarcérés, perquisitions et fouille de maisons, l’application des lois anti-terroristes contre les populations en lutte pour leur territoire.

    SOURCE OCL 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :