• RASSEMBLEMENT NATIONAL SAMEDI 5 JUIN À TERRE BLANQUE

    Georges Cipriani est semi-libéré depuis avril dernier à Strasbourg.

    Jean Marc Rouillan reste enfermé près de Toulouse.

    Une situation incompréhensible qui justifie une nouvelle manifestation.

    Les mois passent et rien ne se passe. Après un sinistre tourisme carcéral qui l’a conduit ces derniers mois de Marseille à Muret, de Muret à Fresnes et de Fresnes à Muret, Jean-Marc Rouillan attend toujours que la justice française le rende au pays du dehors.

    Début 2010, Jean-Marc Rouillan a passé six semaines au Centre national d’observation de Fresnes. Tous les obstacles judiciaires semblent à présent levés pour permettre une sortie à l’air libre. À quoi faut-il s’attendre ? La justice a l’embarras du choix. Semi-liberté ? Liberté conditionnelle ? Application de la loi Kouchner (libération pour raison médicale) ? Mystère.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :