• RAPPORT N°80 SUR LES VIOLATIONS ISRAELIENNES

    Rapport sur les violations israéliennes des droits humains


    Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) poursuivent leurs agressions méthodiques contre les civils palestiniens et leurs biens dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).
     

    Durant la semaine du 15 au 21 juillet :

    • les FOI ont continué d’utiliser la violence contre les manifestations pacifiques en Cisjordanie :
      • 10 Palestiniens, dont 2 mineurs et 3 journalistes, ont été blessés en Cisjordanie ;
      • un journaliste et 4 internationaux, militants des droits de l’homme, ont été arrêtés ;
    • les FOI ont continué de tirer sur les agriculteurs et travailleurs palestiniens dans les zones frontalières à l’intérieur de la bande de Gaza ;
    • elles ont mené 23 incursions dans les communautaires en Cisjordanie, et 5 limitées dans la bande de Gaza :
      • elles ont arrêté 27 Palestiniens, dont 7 mineurs, 3 femmes, un journaliste et 4 internationaux en Cisjordanie ;
    • Israël a maintenu un siège total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
      • les troupes d’occupation stationnées sur les check-points et passages frontaliers de Cisjordanie ont arrêté 3 Palestiniens ;
    • les FOI ont poursuivi leurs activités de colonisation en Cisjordanie et les colons israéliens leurs agressions contre les Palestiniens et leurs biens :
      • Israël a démoli 74 bâtiments civils palestiniens en Zone C (1) ;
      • un Palestinien a été blessé par des colons.

    1) - Entièrement sous contrôle israélien après les Accords d’Oslo.

    (JPG)

    Un membre de la famille al-Shawama près de sa maison qui a été démolie par les forces d’occupation israéliennes à Abu al-Arqan, près d’Hébron.


    Violations israéliennes recensées durant la semaine du 15 au 21 juillet 2010

    1 - Incursions dans les zones palestiniennes et agressions contre les civils Palestiniens et leurs bien en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

    Jeudi 15 juillet

    -   Ramallah : vers 2 h du matin, l’armée d’occupation entre dans Bir Zeit au nord de Ramallah. Elle patrouille dans les rues avant de se retirer un peu plus tard. Aucune arrestation n’est signalée.

    -   Naplouse : incursion vers 2 h, dans Beit Furik, au nord-est de Naplouse, où l’armée mène son opération, fait irruption dans certaines maisons et les perquisitionne ; l’occupant arrête 8 civils palestiniens, dont 2 femmes :

    1. Laith Mofeed Abu Ghulma, 20 ans ;
    2. Lanan Yousef Abu Ghulma, 30 ans ;
    3. Taghreed Yousef Abu Ghulma, 27 ans ;
    4. Ayman Mohammed Abu Ghulma, 20 ans ;
    5. Sajed ’Abdul Latif Mlaitat, 40 ans ;
    6. Mos’ab ’Abdul Latif Mlaitat, 24 ans ;
    7. Hani ’Aaref Hanani, 22 ans ; et
    8. Mohammed Tayseer Hanani, 22 ans.

    L’armée confisque également 4 ordinateurs et un certain nombre de téléphones portables.

    Vers 2 h 30, dans le village de Tammoun, au sud-est de Naplouse, même opération, l’armée arrête Ahmed Sa’id Bisharat, 28 ans.

    -  Khan Younis, bande de Gaza : 9 h, les bulldozers des FOI pénètrent à 400 mètres dans la localité de Al Qarara à l’est de Khan Younis pour niveler les terres agricoles précédemment défoncées.

    Vendredi 16 juillet

    -   Ramallah : vers 2 h 30, les FOI entrent dans Qarawat Bani Zaid, village au nord-ouest de Ramallah. Elles patrouillent dans les rues du village pendant quelques temps et se retirent. Pas d’arrestations.

    -   Tulkarem : incursion vers 3 h 10 dans la ville de Tulkarem, par l’entrée sud. Les troupes vont jusqu’à la place al-Salam puis remontent vers le nord, où elles patrouillent à proximité du siège des Services de renseignements militaires palestiniens. Et vers 3 h 35, elles reviennent dans la ville par l’entrée nord et se dirigent vers le centre ville, patrouillent dans toute la zone. Vers 4 h, elles prennent position à la porte ouest du bâtiment de la Sécurité palestinienne. Des soldats descendent des jeeps et prennent des photos du bâtiment. Et un quart d’heure plus tard, elles re-rentrent dans la ville par l’entrée ouest, se dirigent à nouveau vers le bâtiment de la Sécurité et photographie sa porte est.

    Plus tard, les FOI pénètrent dans le camp de réfugiés de Tulkarem et photographie la mosquée al-Salam. Et vers 5 h 20, elles vont dans Thinnaba, en banlieue est. Les soldats prennent position sur le toit de la maison de Eyad Abu Jamou Saif et se redéploye à l’extérieur de la ville vers 5 h 50.

    Samedi 17 juillet

    -  Jabaliya : 21 h 30, depuis la frontière à l’est de la localité de Jabaliya, les FOI tirent des obus sur le secteur de Abu Safiya. Pas de victimes.

    Dimanche 18 juillet

    -   Salfit : vers minuit et demi, des dizaines de colons escortés par les FOI entrent dans le village de Kufol Hares, au nord de Salfit. Les colons y pratiquent des rites religieux pendant plusieurs heures.

    -   Jénine : incursion vers 2 h 15 dans le village de Qabatya, au sud-est de Jénine, l’armée fouille un certain nombre de maisons et arrête Suleiman Mohammed al-Shalabi, 22 ans.

    -   Tulkarem : incursion dans Shwaika, en banlieue nord ; même opération mais sans arrestation.

    -  Khan Yunis : 13 h, les FOI pénètrent à 500 mètres dans Al Qarara pour niveler les terres jouxtant la frontière en assurant la protection de leurs bulldozers par des tirs tous azimut. Pas de victimes.

    Lundi 19 juillet

    -   Hébron : vers minuit, l’armée entre dans Beit Ummar, au nord d’Hébron, où elle fouille des maisons et arrête Sofian Zaki Bahar, 34 ans. Il faut préciser que Mr Bahar venait de sortir des geôles israéliennes quarante jours plus tôt.

    Vers 1 h du matin, elle entre dans Sa’ir, au nord-est, puis dans la maison de la famille de Mohammed Mousa Jabarin, 20 ans, et arrête celui-ci.

    -   Tulkarem : incursion vers 1 h 10, l’armée entre dans la ville, envahit une maison de deux étages appartenant à la famille al-Sayed, après avoir fait sauter plusieurs portes. Elle arrête Amjad Sabe’ al-Sayed, 26 ans. Dans le même temps, les troupes investissent la maison d’‘Abdul Karim Saleh al-SAyed et arrêtent sa fille, Fathiya, 57 ans, de nationalité jordanienne qui était en visite dans sa famille. Selon sa sœur, l’armée lui a dit qu’elle serait gardée en détention pendant deux jours pour interrogatoire.

    -  Beit Lahia, bande de Gaza : 12 h 15, les FOI pénètrent à 400 mètres dans Bourat Abu Samra au nord de Beit Lahiya pour niveler les terres jouxtant la frontière. Elles se protègent par des tirs non ciblés. Vers 13 h, elles rentrent chez elles. Pas de victimes.

    -  Rafah : 18 h 30, les FOI pénètrent à 400 mètres dans la localité de Al Shouka au sud-est de Rafah pour niveler les terres jouxtant la frontière et poursuivent vers le nord le nivelage des terres frontalières.

    Mardi 20 juillet

    -   Tulkarem : vers minuit et demi, les FOI investissent le village d’‘Anabta, à l’est de Tulkarem. Les soldats patrouillent dans les rues puis se retirent au bout d’un moment. Ensuite, ils se dirigent vers le village de Bal’a pour la même opération. Pas d’arrestations.

    Vers 9 h 45, elles interviennent dans Baqa al-Sharqiya, au nord de Tulkarem. Patrouilles dans les rues du village puis dans Zeita, village dans le sud. Dans les rues, les soldats arrêtent et interrogent un certain nombre de Palestiniens.

    -   Ramallah : incursion vers 3 h du matin dans Bil’in, à l’ouest de Ramallah, l’armée perquisitionne la maison de la famille de ‘Ali Ahmed Bernat, 16 ans, et l’arrête.

    -   Qalqilya : vers 15 h 20, l’armée entre dans Jayyous, au nord-est de Qalqilya. Les soldats s’arrêtent près de la mairie, où ils demandent à des employés municipaux de prévenir les habitants du village de ne pas lancer des pierres sur le mur d’annexion.

    Mercredi 21 juillet

    -   Tulkarem : incursion vers minuit et demi dans la ville et le camp de réfugiés de Tulkarem. L’armée patrouille dans les rues et prend des photos des maisons situées près du bâtiment de la Sécurité palestinienne. Elle se retire vers 4 h 30, pas d’arrestations.

    -   Qalqilya : vers 1 h du matin, incursion dans la ville, patrouille dans les rues, puis retrait, sans arrestations.

    Vers 9 h 40, l’armée revient dans Qalqilya, prend d’assaut un atelier appartenant à ‘Abdul Rahman Mansour, qui n’est pas présent à l’atelier ; elle arrête son fils, Shams al-Din, 24 ans. Les soldats informent les commerçants voisins que Mr Mansour doit se rendre lui-même aux autorités israéliennes.

    -   Salfit : vers 5 h 30, incursion dans Khirbat Qais, village au sud de Salfit. Même opération.

    -  Beit Hanoun, bande de Gaza : 12 h 15, les FOI pénètrent à 200 mètres sur le secteur de Al Amal au nord-est de Beit Hanoun. Les bulldozers protégés par un feu nourri de tirs aveugles nivèlent les terres agricoles précédemment défoncées. Une demi-heure plus tard elles tirent deux obus à fléchettes sur un groupe de résistants. Mohammed Hatem al-Kafarna, 23 ans, est tué sur le coup. Qassem Mohammed Kamal al-Shanbari, 20 ans, sérieusement blessé, décède quelques heures plus tard.

    3 autres obus à fléchettes sont tirés sur divers quartiers de Beit Hanoun faisant 8 blessés dont 5 jeunes et une femme :

    1 - Haitham Tha’er Qassem, 4 ans, blessée à la tête,
    2 - Samah ’Eid al-Masri, 9 ans, dans un état inquiétant pour avoir été touchée à la poitrine et à la tête,
    3 - Ibrahim Wissam al-Masri, 6 ans, touché dans le dos,
    4 - ’Imad Taha al-Kafarna, 35 ans, touché dans le dos et à la main droite,
    5 - Mohammed ’Azzam al-Masri, 9 ans, d’une fracture suite à sa chute alors qu’il essayait de s’enfuir,
    6 - Shadia al-Kafarna, 35 ans, touchée à la tête,
    7 - Mohammed al-Za’anin, 30 ans touché au genou gauche, et
    8 - Baraa’ Rajab, 8 ans, touché à la tête.

    5 maisons ont été endommagées.

    2 - Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes protestant contre les activités de colonisation et la construction du mur d’annexion

    Durant cette semaine, les FOI ont fait, comme les semaines précédentes, un usage démesuré de la force contre les manifestants qui ont fait le choix de la non-violence, des Palestiniens, des internationaux et des Israéliens défenseurs des droits de l’homme pour protester contre le mur d’annexion et la colonisation de la Cisjordanie. 10 Palestiniens, dont 2 mineurs et 3 journalistes, ont été blessés ; de nombreux manifestants ont souffert de l’inhalation des lacrymogènes lancés par l’armée d’occupation sur la foule de manifestants ; d’autres souffrent de contusions suite à aux coups reçus des soldats.

    - Bi’lin, à l’ouest de Ramallah : vendredi 16 juillet, la manifestation non violente, de Palestiniens, internationaux et Israéliens, se dirige vers le mur qui traverse les terres du village. Comme chaque semaine, les troupes stationnées dans le secteur agressent les manifestants, tirant à balles caoutchouc, lançant lacrymogènes et bombes sonores. Deux manifestants dont un mineur sont blessés :

    1. Majd Eyad Bernat, 12 ans, touché par un corps de grenade lacrymogène au pied gauche ; et
    2. Mohammed Ahmed Hamad, 18 ans, idem à la jambe droite.

    En outre, les Forces d’occupation ont arrêté 2 militants internationaux, non identifiés. Des dizaines de manifestants ont respiré les lacrymogènes.

    - Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : manifestation non violente hebdomadaire, le vendredi 16 juillet, après la prière, pour protester contre le mur qui vole les terres du village. Même agression des troupes israéliennes contre les manifestants. 3 d’entre eux, dont un mineur, sont blessés :

    1. Sabti Mahmoud al-Khawaja, 21 ans, touché par une balle d’acier enrobée de caoutchouc à la jambe gauche ;
    2. Khamis ’Abdullah, 28 ans, touché par une balle à l’épaule droite ; et
    3. ’Abdullah Nayef Mousa, 14 ans, touché par une balle dans le dos.

    - Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : même jour, même manifestation hebdomadaire non violente des Palestiniens, internationaux et Israéliens, pour protester contre le vol de terres palestiniennes par les colons de la colonie Halmish. Ces terres se trouvent dans le secteur de Wad al-Raya, entre les villages de Nabi Saleh et Deir Nizam. L’armée d’occupation réagit toujours avec la même violence, face à ces civils sans armes. De nombreux manifestants respirent les gaz, et d’autres prennent des coups de la part des soldats. les FOI vont aussi arrêter un international.

    - Beit Ummar, au nord d’Hébron : samedi après-midi, le 17 juillet, des Palestiniens, internationaux, et Israéliens manifestent dans le centre du village de Beit Ummar puis se dirigent vers la zone de Zaher al-Brashish, où les FOI projettent de saisir des terres palestiniennes pour les rattacher au nord de la colonie israélienne de Karmi Tsur. L’armée attaque les manifestants, tire et lance ses grenades. 5 Palestiniens dont 3 journalistes sont blessés :

    1. ’Abdul Rahim ’Omar al-Qoussini, 42 ans, cameraman de Reuters, souffre de brûlures à l’épaule gauche et a un trou dans le tympan gauche après avoir reçu un éclat de bombe sonore ;
    2. Hazem Bader, 46 ans, cameraman de France Press, souffre de contusions à la poitrine et dans les members ;
    3. ’Abdul Hafiz Diab al-Hashlamoun, 43 ans, souffre de contusions et a reçu un éclat dans le dos ;
    4. Khalil Ahmed Abu Hashem, 43 ans, secrétaire du Comité contre la colonisation à Beit Ummar, souffre de contusions et a également reçu un éclat dans le dos ; et
    5. Mohammed ’Ayad ’Awadh, 45 ans, militant de Projet de solidarité palestinien et photograhe du groupe israélien B’Tselem, souffre de contusions au visage.

    Les FOI ont également gardé en détention Eyad Hamd, caméraman d’Associated Press, et brisé sa caméra.

    De plus de nombreux manifestants souffrent d’avoir respiré les gaz.

    D’après un journaliste, Hazem Bader, l’officier qui commande le détachement militaire israélien du secteur a agi avec violence contre les équipes des médias. Il a déclaré que la zone était zone militaire fermée et, peu après, il a donné instruction à ses soldats d’attaquer les journalises avec les lacrymogènes. Il a frappé lui-même Bader d’un coup de canne dans le nez, d’un coup de pied à la jambe gauche et lui a pété une grenade sonore près des jambes. L’officier n’a pas autorisé l’évacuation de Mr Bader pendant près de trente minutes.

    Selon le journaliste Eyad Nember Hamad, 51 ans, les troupes israéliennes l’ont gardé en détention pendant une heure et demie, après qu’il ait demandé aux soldats d’arrêter les violences contre Bader. La caméra de celui-ci a aussi été réduite en pièces.

    - Rue al-Shuhada, Hébron : samedi 17 juillet, la Commission des jeunes contre la colonisation à Hébron, organise une manifestation non violente pour protester contre la fermeture permanente de la rue al-Shuhada, dans le centre de la ville. De nombreux internationaux participent à la manifestation qui s’arrêt près de l’entrée de la colonie Beit Rumano, avant-poste au nord de la vieille ville. L’armée agresse alors les manifestants et arrête un international. Elle le libère vers 18 h et l’oblige à quitter Hébron. Il faut noter que les FOI ont fermé la rue aux véhicules palestiniens en 1994, et qu’ils l’ont fermée pour les piétons, en 2000.


    3 - Maintien du siège sur les TPO

    Israël a maintenu son siège total sur les TPO, et ses restrictions aux déplacements des civils palestiniens, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.

    Bande de Gaza

    Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

    Rafah International

    Date  : Palestiniens sortant  : Palestiniens entrant
    14 juillet  : 286  : 595
    15 juillet  : 362  : 684
    16 juillet  : 174  : 461
    17 juillet  : 316  : 480
    18 juillet  : 369  : 586
    19 juillet  : 344  : 527
    20 juillet  : 355  : 668

    Karm Abu Salem (Kerem Shalom)

    Date  : Importations Qté  : Exportations Qté
    14 juillet  : denrées alimentaires 707 tonnes  :


     : matériel agricole 256 tonnes  :


     : denrées diverses 1 268 tonnes  :


     : gaz domestique 195,94 tonnes  :


     : fioul industriel 176 403 litres  :


     : aide humanitaire 512 tonnes  :


     : diesel 214 196 litres  :


     : essences 39 993 litres  :


     :

     :

    15 juillet  : denrées alimentaires 828 tonnes  :


     : matériel agricole 224 tonnes  :


     : denrées diverses 1 157 tonnes  :


     : gaz domestique 198,20 tonnes  :


     : fioul industriel 137 200 litres  :


     : aide humanitaire 418 tonnes  :


     :

     :

    18 juillet  : denrées alimentaires 800 tonnes  :


     : matériel agricole 216 tonnes  :


     : denrées diverses 683 tonnes  :


     : gaz domestique 187,30 tonnes  :


     : fioul industriel 176 407 litres  :


     : aide humanitaire 1 322 tonnes  :


     :

     :

    19 juillet  : denrées alimentaires 802 tonnes  :


     : matériel agricole 188 tonnes  :


     : denrées diverses 1 381 tonnes  :


     : gaz domestique
     :


     : fioul industriel 133 205 litres  :


     : aide humanitaire 998 tonnes  :


     :

     :

    20 juillet  : denrées alimentaires 964 tonnes  :


     : matériel agricole 211 tonnes  :


     : denrées diverses 1 202 tonnes  :


     : gaz domestique 200,82 tonnes  :


     : fioul industriel 176 410 litres  :


     : aide humanitaire 512 tonnes  :


     :

     :

    Al-Mentar (Karni)

    Ouvert le 14 juillet pour l’entrée de 2 301 tonnes de céréales et 2 262 tonnes pour le bétail, et le lundi 19, pour 1 989 tonnes de céréales et 2 490 tonnes pour le bétail.

    Beit Hanoun (Erez)

    Date  :
     :
    Patients  :
     :
    Accompagn.  :
     :
    Arabes
    d’Israël
     :
     :
    Diplomates  :
     :
    Presse  :
     :
    Internat.  :
     :
    Gazaouis  :
     :
    Commerç.
    14 juillet  : 13  : 8  : 20  : 0  : 5  : 30  : 4  : 10
    15 juillet  : 36  : 34  : 13  : 7  : 9  : 46  : 29  : 8
    16 juillet  : 3  : 3  : 3  : 0  : 5  : 10  : 0  : 0
    17 juillet  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0
    18 juillet  : 49  : 51  : 32  : 0  : 4  : 13  : 0  : 7
    19 juillet  : 31  : 35  : 4  : 0  : 6  : 15  : 5  : 7
    20 juillet  : 41  : 37  : 13  : 11  : 6  : 27  : 7  : 3


    Cisjordanie

    - Jérusalem : la cité est toujours difficile d’accès aux Palestiniens, bloqués aux check-points installés dans et autour de Jérusalem. Des milliers de Palestiniens, de Cisjordanie et de la bande de Gaza, ne peuvent toujours se rendre dans cette ville palestinienne. Les restrictions sont plus serrées encore les vendredis jours de prière, question de brimer davantage les Palestiniens.

    - Ramallah : sur les check-points de Jaba’ et Qalandya, au sud-est de Ramallah, les soldats imposent des mesures plus draconiennes avant de laisser passer les Palestiniens, qui sont dans leur pays... Dans ce secteur, de nombreux check-points volants sont posés sur différentes routes, pour bloquer les véhicules palestiniens les fouiller ainsi que les gens. Le 15 juillet, jeudi, vers 8 h, il y aura ainsi un nouveau barrage à l’entrée de Beit Liqya, à l’ouest de Ramallah, et vers 10 h 30, idem à l’entrée de Sinjel, au nord. Le 16, vendredi, idem près du village d’Attara, au nord. Ces barrages furent retirés plus tard, aucune arrestation n’a été signalée.

    - Tulkarem : le dimanche 18 juillet, vers 20 h, l’armée pose un barrage au carrefour de Beit Leed, sur la route de Tulkarem à Naplouse.

    - Qalqilya : vendredi matin, le 16 juillet, nouveau check-point à l’entrée d’‘Azzoun, à l’est de Qalqilya ; idem vers 19 h 30 à l’entrée du village de Hijja, plus à l’est et encore un autre à l’entrée d’Ematin. Vers 17 h, le samedi 17, barrage au carrefour de Jeet sur la route Qalqilya/Naplouse, et dans la soirée, l’armée pose un autre barrage sur cette même route, à l’entrée d’Izbat al-Tabib.

    - Salfit : vers 8 h 30, le lundi 19 juillet, check-point volant à l’entrée est de Salfit.

    - Hébron : mardi 20 juillet, trois barrages volants sont posés par l’occupant : au carrefour de Bani Na’im, à l’entrée nord d’al-Sammou’, et au carrefour de Tarqoumia, respectivement au sud-est, au sud et à l’ouest d’Hébron. A ces barrages, l’armée a convoqué un certain nombre de Palestiniens pour interrogatoire. Le mercredi 21, les FOI ferment carrément l’entrée principale de Bani Na’im, de 8 h à midi. Dans l’après-midi, des barrages volants seront posés à l’intérieur d’Hébron.

    - Bethléhem : dimanche matin et midi, 18 juillet, et mercredi matin, 21 juillet, les troupes israéliennes postées au passage 300, ont empêché les Palestiniens qui avaient des autorisations d’entrer dans Jérusalem de s’y rendre par le passage. Le mardi 20, dans la soirée, nouveau barrage à l’entrée est de Beit SAhour, à l’est de Bethléhem.

    - Jéricho : vers 14 h 30, le jeudi 15 juillet, l’armée pose un barrage à l’entrée du village d’‘Ein al-Dyouk, au nord de Jéricho.

    Arrestations sur les check-points militaires

    -   Lundi 19 juillet, l’armée sur le check-point d’Huwara, au sud de Naplouse, direction Ramallah et Jérusalem, arrête Qaussai Mohammed Zaidan et Wassef Majd Qishta, tous deux du village de Qabalan au sud de la cité.

    -   Mercredi 21 vers 13 h 15, l’armée d’occupation sur la route de Naplouse à Qalqilya, près du village de Jainsafout, à l’est de Qalqilya, arrête Tha’er Jamal Bilya, 34 ans, du village d’’al-Fundoq, à l’est de Qalqilya.

    4 - Colonisation et agressions des colons contre les Palestiniens et leurs biens

    La colonisation se poursuit en Cisjordanie en violation du droit international, ainsi que les agressions des colons.

    -   Le jeudi 15 juillet, vers 9 h 50, les FOI investissent le village d’Abu al-‘Arqan, au sud-ouest d’Hébron. Elles prennent d’assaut deux maisons, appartenant à Mustafa Ibrahim Shawamra et Fat’hi Mahmoud Shawamra. Elles donnent trente minutes aux familles pour sortir tous ce qui leur appartient et elles démolissent les deux maisons. La première maison, où vivaient 6 personnes, faisait 130 m² et l’autre, où vivaient 7 personnes, 170 m². Les soldats ont informé également Rawhi Khalil Shawamra que sa maison de 80 m² serait démolie.

    Ces maisons sont situées en Zone B (zone sous contrôle civil palestinien et pour la « sécurité », sous contrôle israélien, d’après les Accords d’Oslo). Elles sont situées à 160 m de la Zone C (sous contrôle total israélien - Oslo). Selon ‘Abdul Hadj Hantash, militant pour la défense de la terre à Hébron, de telles mesures cherchent à réduire la croissance naturelle palestinienne en Zone C.

    -   Jeudi 15 juillet, les FOI entrent dans la zone de Lasiefer, dans le sud de Yatta, au sud d’Hébron. Elles pénètrent dans le mobil home de Mohammed Khalil Abu Qbaita, où vivent 12 personnes, et lui confisque l’habitation. Elles ordonnent également à Ibrahim Khalil Abu Qbaita, de retirer son mobil home du secteur.

    -   Samedi matin, 17 juillet, un Palestinien est blessé, agressé par des colons israéliens à Hébron.

    Selon l’enquête du PCHR, il était environ 10 h 30, Mohammed ‘Abdul Ra’ouf al-Muhtasseb, 19 ans, rentrait chez lui, près de la mosquée Ibrahimi à Hébron, quand il fut intercepté par au moins 10 colons. L’un des colons lui frappe l’épaule gauche et lui donne un coup de point dans l’œil gauche. Quand Mr al-Muhtasseb tente de se protéger le visage, un autre colon intervient et lui maintient les mains derrière le dos, pendant que l’autre continue à le tabasser. Quand Mr al-Muhtasseb va tenter de s’échapper, un troisième colon menace de lui tirer dessus s’il s’échappe ou s’il crie pour appeler ses amis. Les troupes israéliennes sont dans le secteur, mais elles n’interviennent pas pour le défendre. Ils vont intervenir, mais pour protéger les colons. Mr al-Muhtasseb est blessé à l’œil gauche et souffre de nombreuses contusions au visage, au ventre et à la jambe gauche.

    -   Lundi 19 juillet, vers 7 h, l’armée d’occupation pénètre dans la zone d’al-Farsiya, au sud-est de Tubas. Elle démolit 60 cabanes et tentes, et un bâtiment en tôle de 200 m².

    Ces installations appartiennent à :

    -   Hassan Yousef Abu al-‘Aaida,
    -   Mohamed Ahmed Makhamra,
    -   Hamad Ahmed Makhamra,
    -   Fa’eq Mustafa Yousef,
    -   ‘Adnan Sa’ed ‘Aamer,
    -   Saleh Sa’ed ‘Awadh,
    -   Ziad Mohammed,
    -   Yassin Jameel Dababat,
    -   ‘Aadel Abu ‘Olayan et
    -   Mohammed Mustafa ‘Awadh.

    L’armée a également endommagé une quantité de fourrage.

    -   Ce même jour, vers 9 h, l’armée entre dans la zone d’al-Baq’a, près de la route de contournement n° 60, au nord-est d’Hébron. Elle détruit un plan d’eau à usage agricole qui appartient à Ziad Hammouda Jaber, et elle démoli par la suite quelques fermes et installations d’irrigation appartenant à la famille Jaber.

    Les troupes israéliennes s’en sont prises aux Palestiniens qui observaient la scène pour protéger leur bien. 3 civils, dont une femme et un mineur, ont été blessés :

    1. Rudaina Bader Jaber, 50 ans, souffre de contusions et d’avoir respiré les lacrymogènes ; 2. Talal Bassam Jaber, 5 ans, souffre de l’inhalation des gaz ; et 3. ’Abdul Jawad Joudi Jaber, 22 ans, souffre de coupures et de contusions dans les jambes.

    La zone d’al-Baq’a est située près des colonies Kiryat Arba et Kharsina. Elle a été soumise à des attaques répétées de la part des Israéliens au cours des années passées, qui ont obligé des dizaines de familles palestiniennes qui vivaient là à quitter le secteur.

    -   Mercredi 21 juillet, vers 9 h, les FOI entrent dans le village d’al-Lubban al-Gharbi, au nord-ouest de Ramallah. Elles démolissent 2 maisons en construction et 5 bâtiments civils, prétendant qu’ils ont été construits sans le permis israélien :

    1 - une maison de deux étages, 170 m², appartenant à Ahmed Ya’qoub Salem ; 2 - une maison de 150 m², ‘Atallah Hussein Abu Salem ; 3 - une basse-cour de 20 m², Mohammed ‘Abed Abu Salem ; 4 - une basse-cour de 150 m², Saleem ‘Aassi ; 5 - une boutique de 30 m², Eyad Mohammed Hussein ; 6 - un boutique de 25 m², Ayman ‘Abdul Mo’ti Radi ; et 7 - un atelier de 100 m², Sadiq Wadi.

    Les troupes israéliennes ont également agressé les civils palestiniens qui attendaient pour protéger leurs biens. 4 civils dont un mineur souffrent de contusions :

    1 - Isma’il Ya’qoub, 40 ans ;
    2 - Marwan Zaidan Radwan, 17 ans ;
    3 - Mahmoud Hussein Isma’il, 18 ans ; et
    4 - Hamza Rateb Zaytoun, 30 ans.

    De plus, l’occupant a arrêté Ayman ‘Abdul Mo’ti Radi, 35 ans.

    Ce même mercredi, vers 9 h 30, incursion dans la zone de Sanout, près du village de Bani Na’im, à l’est d’Hébron. L’armée démolit une maison de 250 m² en cours de construction et une basse-cour appartenant à Nizam ‘Arafat al-Rajabi, car elles n’auraient pas eu l’autorisation israélienne.

    Il faut toutefois noter que le gouvernement israélien a donné pour instruction à l’armée israélienne et à l’Administration civile d’intensifier les démolitions de maisons et bâtiments appartenant à des Palestiniens, en Zone C, au prétexte qu’elles sont montées sans le permis de construire israélien et qu’ « elles représentent une menace à la sécurité d’Israël ». Selon le quotidien israélien Ha’aretz, de telles mesures concernent 6 zones de Cisjordanie.

    Document public

    (JPG) Pour plus d’informations, merci d’aller sur notre site : PCHR, ou de contacter notre bureau à Gaza ville, par mel (pchr@pchrgaza.org) ou par téléphone (+972 (0)8 282 4776 - 282 5893).

     

    Rapport hebdomadaire pour la période du 15 au 21 juillet 2010 : PCHR
    traduction pour ce qui concerne Gaza : Jacques Salles, et la Cisjordanie, JPP

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :