• RAPPORT N°79 SUR LES VIOLATIONS ISRAELIENNES

    Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

    PCHR du 7 au 14 juillet 2010


    Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) poursuivent leurs agressions méthodiques contre les civils palestiniens et leurs biens dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

    Durant la semaine du 7 au 14 juillet :

    • une Palestinienne a été tuée et 3 civils, dont deux femmes, ont été blessés par les FOI dans la bande de Gaza ;
    • les FOI ont continué d’user de la violence contre les manifestations pacifiques en Cisjordanie et dans la bande de Gaza :
      • 4 civils, dont un mineur, ont été blessés en Cisjordanie ;
      • des dizaines de manifestants ont souffert de l’inhalation des lacrymogènes en Cisjordanie ;
      • un civil palestinien et 3 militants des droits de l’homme ont été arrêtés par les FOI ;
    • les FOI ont poursuivi leurs tirs sur les agriculteurs et travailleurs palestiniens dans les zones frontalières à l’intérieur de la bande de Gaza :
      • 6 civils palestiniens, dont 2 mineurs, ont été blessés ;
    • elles ont mené 21 incursions dans les communautés palestiniennes de Cisjordanie et 3 limitées dans la bande de Gaza :
      • elles ont arrêté 9 Palestiniens en Cisjordanie ;
    • Israël a maintenu son siège sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
      • les troupes israéliennes sur les check-points militaires et passages frontaliers en Cisjordanie ont arrêté 6 Palestiniens, dont un mineur ;
    • Israël a poursuivi ses mesures visant à créer une majorité démographique juive dans Jérusalem :
      • les FOI ont démoli 6 maisons à Jérusalem, faisant 52 sans abri ;
    • les FOI ont continué la colonisation de la Cisjordanie et les colons leurs agressions contre les Palestiniens et leurs biens :
      • elles ont ordonné la démolition de plusieurs maisons ;
      • elles ont détruit un puits à usage agricole à Hébron ;
      • une bande de colons israéliens a attaqué un Palestinien âgé et handicapé physique à Hébron.


    (JPG)

    Une mère palestinienne et ses enfants sont emmenés à l’hôpital
    après le bombardement israélien du centre de la bande de Gaza le 13 juillet.


    Violations israéliennes relevées durant la période du 7 au 14 juillet 2010

    1 - Incursions dans les zones palestiniennes et agressions contre les civils palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

    Jeudi 8 juillet

    -   Beit Lahia : 6 h 30, les vedettes gardes-côtes au large de Beit Lahia ouvrent le feu sur plusieurs bateaux de pêche. Deux d’entre elles arraisonnent le petit bateau de ’Ammar As’ad al-Sultan, 17 ans, et de Tamer Mohammed Zayed, 27 ans. Les FOI les somment de se diriger vers l’appontement de al Rafsouda à 1 500 mètres au nord-ouest et de s’y amarrer. Les FOI les obligent alors à se déshabiller et à sauter à l’eau. Repêchés, ils sont ensuite conduits sur Ashdod où ils sont incarcérés. Après une journée d’interrogatoire ils sont reconduits à la frontière à Erez Beit Hanoun à 17h30.

    Vers 9 h, depuis la frontière au nord de Beit Lahiya les FOI tirent sur des ouvriers en train de récupérer des matériaux de construction sur l’ancienne colonie de Elli Sinaï. Nidal Sha’ban al-Hsoumi, 25 ans, originaire de Beit Lahia, prend une balle dans le pied gauche et des éclats dans le pied droit. Il était à environ 500 mètres de la frontière quand il a été touché.

    Vendredi 9 juillet

    -   Tulkarem : vers 18 h, les forces d’occupation entrent dans la banlieue de Tulkarem, à Shwaika, où elles patrouillent dans les rues avant de se retirer un peu plus tard, sans faire apparemment d’arrestations.

    Au même moment, elles entraient dans le village d’al-Jarousah, au nord de Tulkarem. Même opération. Et vers 18 h 30, dans Beit Leed, idem.

    Samedi 10 juillet

    -   Tulkarem : vers 1 h du matin, incursion dans Deir al-Ghossoun, village au nord de Tulkarem, où l’armée répète la même opération.

    -   Erez, bande de Gaza : 6 h 30, du haut de leurs miradors situés au poste frontière de Erez, les FOI tirent sur des ouvriers en train de récupérer des matériaux sur l’ancienne zone industrielle. ’Arafat ’Abdul Karim Sha’ban, 16 ans, originaire de Jabaliya prend une balle à la cheville gauche. A la même heure, les FOI font feu à nouveau sur des ouvriers à Elli Sinai. No’man Hassan al-Sous, 14 ans, originaire de Beit Lahia, prend une balle dans le pied droit et Maher Fayez Ghanem, 20, ans, une balle dans la cuisse droite.

    Dimanche 11 juillet

    -   Hébron : vers minuit, les FOI entrent dans Beit ‘Awa, au sud-ouest d’Hébron où elles font leur raid, pénètrent dans un certain de nombres de maisons et perquisitionnent ; elles arrêtent Mohammed Yasser Masalma, 28 ans.

    Vers 1 h, elles entrent dans Sa’ir, village au nord-est d’Hébron ; là elles fouillent une maison, celle de la famille de Muhannad ‘Abdul Hamid al-Froukh, 24 ans, et arrêtent Mr al-Froukh.

    -   Khan Yunis : 9 h, les FOI pénètrent à 300 mètres par l’est dans la localité de Al Qarara au nord-est de Khan Younis. Leurs bulldozers nivèlent les terres préalablement défoncées et se retirent 4 heures plus tard.

    -   Qalqilya : incursion vers 11 h 15 dans Habla, village au sud de la ville où l’armée d’occupation patrouille dans les rues pendant quelques temps et se retire. Pas d’arrestations.

    -   Jéricho : vers 19 h, incursion dans Fasayel, au nord de Jéricho, même opération.

    -   Ramallah : 20 h 30 environ, l’armée entre dans Beit ‘Our al-Tahta, à l’ouest de Ramallah, idem.

    Lundi 12 juillet

    -   Jénine : vers 1 h 30, les FOI entrent dans Qabatya, au sud de Jénine, font leur raid, pénètrent dans des maisons, perquisitionnent, et arrêtent 3 jeunes Palestiniens civils :

    1. Fadi Riad Zakarna, 18 ans,
    2. Mustafa Ahmed Nazzal, 20 ans, et,
    3. Mahmoud Khaled Abu Sanjar, 20.

    -  Beit Hanoun : 7 h 50, Mohammed ’Othman al-Kafarna, 23 ans, originaire de Beit Hanoun est conduit à l’hôpital Kamal ‘Edwan de Beit Lahiya, touché par balle au pied gauche alors qu’il récupérait des matériaux dans l’ancienne zone industrielle de Erez.

    -  Khan Yunis : 10 h, les FOI pénètrent à 300 mètres dans Al Qarara, au nord-est de Khan Yunis, pour poursuivre le nivellement des terres déjà défoncées ; ’Ammar ’Abdul Mon’em ’Ammar, 26 ans, prend une balle dans le pied gauche alors qu’il travaille sa terre à environ 700 mètres de la frontière.

    -   Beit Lahia : 14 h, incursion des FOI dans la zone de Bourat Abu Samra, banlieue nord de Beit Lahiya. Le secteur est minutieusement fouillé. Retrait des FOI dans la soirée. Pas de victimes.

    -   Salfit : incursion vers 14 h 20 dans le village de Bidya, au nord-ouest de Salfit, opération sans arrestations.

    -   Qalqilya : vers 17 h 30, les FOI viennent à Hijja, un village à l’est de Qalqilya, où elles photographient un certain nombre de maisons vides. Elles se retirent du village vers 19 h.

    -   Ramallah : vers 19 h 30, incursion dans Shaqba, à l’ouest de Ramallah. Patrouilles dans les rues, pas d’arrestations.

    Mardi 13 juillet

    -   Tulkarem : les FOI entrent dans ‘Anabta, village à l’est de Tulkarem, où elles patrouillent dans les rues avant de se retirer plus tard, sans arrestations.

    Peu après, elles pénètrent dans le village voisin de Bal’a, même opération.

    -   Salfit : vers 1 h 40, incursion dans le village de Brouquin, idem.

    -   Ramallah : l’armée entre vers 2 h dans Beit Reema, au nord-ouest de Ramallah, où elle fouille la maison de la famille de Jamal Sameeh Yassin, 19 ans, et arrête Mr Yassin.

    -   Qalqilya : incursion dans la ville vers 2 h, l’armée fait irruption dans un immeuble de trois étages appartenant à ‘Abdul Latif Yousef Jua’idi. Elle fait sauter la porte de l’immeuble et celles de deux maisons voisines appartenant à ‘Adnan Mohammed Ju’aidi et à Fayez Mohammed Noufal. Les FOI se retirent plus tard. Pas d’arrestations.

    -  Beit Lahia : 19 h 10, nouveaux tirs des vedettes sur des bateaux en pêche au large de Beit Lahiya. Les pêcheurs se voient contraints de rentrer à terre. Pas de victimes.

    20h45 - Selon le rapport des enquêteurs du PCHR, plusieurs femmes de la famille Abu Sa’id étaient assises près d’une de leurs maisons dans Gaza Valley au milieu de la bande de gaza, situé à 400 mètres de la frontière. Les FOI tirent deux missiles dans leur direction. Selon le témoin, il n’y avait eu aucune provocation ni aucune raison justifiant ces tirs.

    Amira Jaber Abu Sa’id, 30 ans, prend des éclats dans l’épaule et sa belle sœur, Sana’a Ahmed Abu Sa’id, 26 ans, prend des éclats dans les pieds. Des membres de la famille téléphonent au Croissant-Rouge pour envoyer des ambulances. 15 minutes plus tard, elles sont sur les lieux mais ne peuvent approcher les blessées : les FOI les prenant pour cible elles sont contraintes de retourner à Deir Al Balah. Pendant ce temps, Ne’ma Yousef Abu Sa’id, 33 ans, s’inquiète pour son enfant de 3 ans resté à l’extérieur de la maison. Allant à sa rencontre, elle prend un 3ème projectile dont des éclats à la tête et à l’abdomen la tuent sur le coup. Son beau-père, Jaber Abu Sa’id, 65 ans, est également blessé par des éclats dans la cuisse gauche. La famille insiste auprès du Croissant-Rouge. Ce n’est qu’une heure et demie plus tard, après négociations avec les Autorités israéliennes par l’intermédiaire du Bureau palestinien des liaisons, qu’une ambulance transfère les victimes à l’hôpital des martyrs Al Aqsa de Deir Al Balah. Les sources médicales confirment le décès de Ne’ma par éclats de projectiles à travers le corps. Les blessures des autres victimes sont décrites comme « modérées ».

    Mercredi 14 juillet

    -   Jénine : vers 2 h 30, village de Qabatya à nouveau, l’armée envahit le village, fouille un certain nombre de maisons et arrête 3 jeunes Palestiniens :

    1. Ahmed Nafe’ Abu al-Rub, 23 ans,
    2. Mohammed Ahmed Kmayel, 27 ans, et,
    3. Ayman ’Abdul Rahman Abu al-Rub, 22 ans.

    Vers 3 h, elle est à Zababda, plus au sud, où elle patrouille dans les rues, sans faire d’arrestations.

    -   Salfit : vers 2 h 30, incursion dans Marda, au sud-est de Salfit, avec fouille de la maison de Jad ‘Abdul Mon’em al-Khuffash et Firas Bassem al-Kuffash, qui sont convoqués tous les deux pour interrogatoire.

    -  Beit Hanoun, 8 h, miradors d’Erez : des ouvriers récupèrent des matériaux. Les FOI leur tirent dessus. Hmaid Ahmed ’Obaid, 14 ans, originaire de Beit Hanoun, prend une balle dans le coude gauche.


    (JPG)

    Le corps de Ne’ma Abu Sa’id, à l’hôpital de Deir Al Balah, Gaza,
    assassinée par un obus israélien le 13 juillet.
    (AP/Ashraf Amra)


    2 - Usage démesuré de la force contre les manifestations non violentes contre la colonisation et la construction du mur d’annexion

    Ces manifestations sont organisées par les Palestiniens, avec des militants internationaux et israéliens, pour protester contre la colonisation, la saisie de terres, la construction du mur... Cette semaine, 4 civils palestiniens, dont un mineur, ont été blessés, et bien d’autres ont souffert de l’inhalation des lacrymogènes lancés par l’occupant sur les manifestants.

    - Bil’in, à l’ouest de Ramallah : après la prière du vendredi, le 9 juillet, la manifestation non violente hebdomadaire de Palestiniens, internationaux et Israéliens se dirige vers le mur qui traverse le village. Les troupes postées près du mur les agressent en tirant à balles caoutchouc, lançant des grenades lacrymogènes et des bombes sonores. 2 manifestants sont blessés :

    1. Tha’er Mohammed Bernat, 25 ans, touché par un corps de grenade à la main gauche,
    2. Mohammed Zaher, 20 ans, idem, à la jambe droite.

    Des dizaines d’autres sont indisposés par les gaz respirés.

    - Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : le même jour, même manifestation non violente comme chaque semaine, de Palestiniens et internationaux contre la construction du mur. Les troupes d’occupation agressent de la même manière les manifestants et nombre d’entre eux respirent les lacrymogènes, ou se font tabassés par les soldats de l’occupation.

    - Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : ce même vendredi, la même manifestation non violente se dirige comme chaque vendredi vers les terres confisquées au profit de la colonie Halmish, dans le secteur de Wad al-Raya, entre les villages de Nabi Saleh et Deir Nizam. Dès que les manifestants se rapprochent des terres volées par les colons, l’armée tire et lance ses grenades. Cette semaine, l’armée arrête également Naji Mohammed al-Tamimi, 51 ans, et le libère quatre heures plus tard. Elle arrête également deux militants israéliens : Ayal, 22 ans, et Ben, 23 ans.

    - Beit Ummar, au nord d’Hébron : le samedi après-midi, 10 juillet, une manifestation de Palestiniens, d’internationaux et d’Israéliens, se réunit dans le centre du village de Beit Ummar, puis se met en marche vers le secteur de Zaher al-Brahish, où les FOI projettent de confisquer des terres palestiniennes pour les rattacher au nord de la colonie de Karmi Tsur. Les troupes d’occupation agressent les manifestants et tirent, lancent des grenades. 2 manifestants sont blessés :

    1. Mohammed Ibrahim Abu Maria, 19 ans, blessé par un éclat dans le dos, et,
    2. Mohammed Jawad ’Awadh, 9 ans, blessé par un éclat dans un membre.

    Nasser Hussein Shyoukhi, 43 ans, caméraman d’Associated Press, également, a souffert de l’inhalation des lacrymogènes.


    3 - Maintien du siège sur les TPO

    Le siège israélien est maintenu de façon serrée sur les TPO ainsi que les restrictions aux déplacements des Palestiniens, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.


    Bande de Gaza

    Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

    Il faut rappeler que depuis le 1er juin à 13 h les Autorités égyptiennes ont déclaré que le poste frontière de Rafah international resterait ouvert pour une durée indéterminée dans les deux sens. La décision égyptienne fait suite à l’attaque israélienne sur la flottille humanitaire dans les eaux internationales.

    Rafah International

    Date  : Détails
    30 juin  : 294 Palestiniens sortent ; 443 rentrent.
    1er juillet  : 436 Palestiniens sortent ; 550 rentrent.
    2 juillet  : 248 Palestiniens sortent ; 369 rentrent.
    3 juillet  : 294 Palestiniens sortent ; 377 rentrent.
    4 juillet  : 248 Palestiniens sortent ; 368 rentrent.
    5 juillet  : 355 Palestiniens sortent ; 466 rentrent.
    6 juillet  : 341 Palestiniens sortent ; 527 rentrent.
    7 juillet  : 355 Palestiniens sortent ; 593 rentrent.
    8 juillet  : 393 Palestiniens sortent ; 600 rentrent.
    9 juillet  : 195 Palestiniens sortent ; 454 rentrent.
    10 juillet  : 264 Palestiniens sortent ; 474 rentrent.
    11 juillet  : 206 Palestiniens sortent ; 463 rentrent.
    12 juillet  : 382 Palestiniens sortent ; 443 rentrent.
    13 juillet  : 305 Palestiniens sortent ; 501 rentrent.

    Selon les sources de la “Commission palestinienne des passages aux frontières”, entre le 2 et le 15 juin, 5 910 Palestiniens sont sortis et 3 536 sont rentrés. 1 759 autres ont été refoulés.

    Karm Abu Salem (Kerem Shalom)

    Date  : Importations Qté  : Exportations Qté
    30 juin  : denrées alimentaires 162 tonnes  :


     : matériel agricole 682 tonnes  :


     : denrées diverses 906 tonnes  :


     : gaz domestique
     :


     : fioul industriel
     :


     : aide humanitaire
     :


     :

     :

    1er juillet  : denrées alimentaires 167 tonnes  :


     : matériel agricole 133 tonnes  :


     : denrées diverses
     :


     : gaz domestique
     :


     : fioul industriel 93 979 litres  :


     : diesel pour Bque mondiale 84 400 litres  :


     :

     :

    4 juillet  : denrées alimentaires 179 tonnes  :


     : matériel agricole 1 087 tonnes  :


     : denrées diverses 1 226 tonnes  :


     : gaz domestique
     :


     : fioul industriel
     :


     : aide humanitaire
     :


     :

     :

    5 juillet  : denrées alimentaires 150 tonnes  :


     : matériel agricole 739 tonnes  :


     : denrées diverses 1 489 tonnes  :


     : gaz domestique 138 tonnes  :


     : fioul industriel 179 190 litres  :


     : aide humanitaire 499 tonnes  :


     :

     :

    6 juillet  : denrées alimentaires 125 tonnes  :


     : matériel agricole 697 tonnes  :


     : denrées diverses 1 446 tonnes  :


     : gaz domestique 174,4 tonnes  :


     : fioul industriel 138 000 litres  :


     : aide humanitaire 685 tonnes  :


     :

     :

    7 juillet  : denrées alimentaires 178 tonnes  :


     : matériel agricole 704 tonnes  :


     : denrées diverses 906 tonnes  :


     : gaz domestique 178,94 tonnes  :


     : fioul industriel 137 999 litres  :


     : aide humanitaire 599 tonnes  :


     :

     :

    8 juillet  : denrées alimentaires 190 tonnes  :


     : matériel agricole 882 tonnes  :


     : denrées diverses 1 309 tonnes  :


     : gaz domestique 202,56 tonnes  :


     : fioul industriel 138 061 litres  :


     : aide humanitaire 349 tonnes  :


     :

     :

    11 juillet  : denrées alimentaires 272 tonnes  :


     : matériel agricole 743 tonnes  :


     : denrées diverses 796 tonnes  :


     : gaz domestique 177,07 tonnes  :


     : fioul industriel 500 402 litres  :


     : aide humanitaire 66 tonnes  :


     :

     :

    12 juillet  : denrées alimentaires 306 tonnes  :


     : matériel agricole 1 055 tonnes  :


     : denrées diverses 990 tonnes  :


     : gaz domestique 196,05 tonnes  :


     : fioul industriel 498 528 litres  :


     : aide humanitaire 449 tonnes  :


     :

     :

    13 juillet  : denrées alimentaires 221 tonnes  :


     : matériel agricole 595 tonnes  :


     : denrées diverses 1 571 tonnes  :


     : gaz domestique 198,72 tonnes  :


     : fioul industriel 138 070 litres  :


     : aide alimentaire 494 tonnes  :


     : diesel 36 450 litres  :


     : essences 36 440 litres  :

    Al-Mentar (Karni)

    Date  :
     :
    Entrée céréales
    (tonnes)
     :
     :
    Entrée aliments bétails
    (tonnes)
    30 juin  : 1 911  : 2 613
    6 juillet  : 1 950  : 2 652
    8 juillet  : 3 180  :
    12 juillet  : 1 443  : 2 262

    Beit Hanoun (Erez)

    Date  :
     :
    Patients  :
     :
    Accompagn.  :
     :
    Arabes
    d’Israël
     :
     :
    Diplomates  :
     :
    Presse  :
     :
    Internat.  :
     :
    Gazaouis  :
     :
    Commerç.
    30 juin  : 21  : 22  : 9  : 0  : 3  : 23  : 0  : 14
    1er juillet  : 20  : 19  : 4  : 0  : 4  : 23  : 0  : 4
    2 juillet  : 4  : 2  : 19  : 0  : 2  : 13  : 0  : 0
    3 juillet  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0
    4 juillet  : 39  : 36  : 12  : 0  : 4  : 12  : 6  : 9
    5 juillet  : 32  : 40  : 6  : 3  : 2  : 18  : 3  : 12
    6 juillet  : 48  : 46  : 1  : 12  : 4  : 31  : 4  : 10
    7 juillet  : 22  : 25  : 3  : 5  : 15  : 25  : 6  : 20
    8 juillet  : 36  : 33  : 16  : 5  : 4  : 70  : 0  : 8
    9 juillet  : 0  : 0  : 20  : 0  : 3  : 10  : 2  : 0
    10 juillet  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0
    11 juillet  : 44  : 42  : 24  : 3  : 0  : 20  : 3  : 13
    12 juillet  : 39  : 35  : 25  : 0  : 2  : 22  : 3  : 6
    13 juillet  : 38  : 36  : 2  : 0  : 7  : 12  : 2  : 15


    Cisjordanie

    Toute la Cisjordanie est sous le siège et les Palestiniens ne sont toujours pas libres de circuler dans leur propre pays.

    - Jérusalem : la cité n’est toujours pas accessible à des milliers de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza. La circulation des Palestiniens reste très limitée du fait de nombreux check-points dans et autour de la ville. Les restrictions sont renforcées les vendredis, jours de prière, empêchant davantage de Palestiniens de rentrer dans leur ville pour aller prier à la mosquée al-Aqsa dans la vieille ville palestinienne.

    - Ramallah : sur les check-points de Jaba’ et Qalandya, au sud de Ramallah, des restrictions plus sévères sont imposées comme chaque semaine, avant de laisser passer les Palestiniens. De nombreux barrages volants sont posés aussi sur différentes routes du secteur. Notamment le vendredi 9 juillet, vers 10 h, près d’‘Attara, au nord de Ramallah, et le samedi 10 juillet, vers 18 h 30, à l’entrée de Beit Luqia à l’ouest. Tous les véhicules et leurs passagers sont contrôlés et fouillés.

    - Tulkarem : vendredi soir, 9 juillet, les FOI montent un check-point sur la route d’al-Kafriyat, au sud de Tulkarem : arrêt, fouille des véhicules et passagers palestiniens.

    - Qalqilya : vendredi matin, 9 juillet, check-point volant à l’entrée d’‘Azzoun, à l’est de Qalqilya. Le soir du même jour, idem sur la route de Qalqilya à Naplouse, près de la colonie de Qidoumim. Le samedi, 10 juillet, vers 6 h, même opération au carrefour de Jeet sur la route de Qalqilya à Naplouse, barrage qui sera retiré vers 13 h ; vers 8 h le même jour, barrage volant à l’entrée du village de Hijja, à l’est de Qalqilya, retiré 4 heures plus tard ; même jour, vers 15 h, barrage entre Nabi Elias et ‘Izbat al-Tabib, à l’est de Qalqilya ; et vers 19 h 15, autre barrage à l’entrée de Jainsafout, même secteur.

    12 juillet, le lundi, vers 9 h, les FOI posent un barrage à l’entrée d’Azzoun à nouveau, un autre sur la route de Qalqilya à Naplouse (n°55), et encore un autre au carrefour de Nabli Elias.

    - Jénine : jeudi 8 juillet, vers 12 h, nouveau barrage au carrefour d’‘Arraba, au sud-ouest de Jénine.

    - Jéricho : vers 11 h 30 le samedi 10 juillet, l’armée pose un barrage volant à l’entrée d’al-Zbaidat, au nord de la ville. Et vers 19 h le même jour, les FOI coupent Jéricho du reste de la Cisjordanie avec de nombreux check-points aux entrées de la ville.

    Arrestations sur les check-points de l’armée d’occupation

    -   Samedi 10 juillet vers 13 h, l’armée entre dans la zone agricole au sud-ouest de Rafat, village à l’ouest de Salfit. Les soldats arrêtent Majd ‘Ouda Abu Zraiq, 16 ans, alors qu’il surveillait ses bêtes, au motif qu’il n’avait pas sa carte d’identité sur lui. Ils l’emmènent à la colonie Ariel d’où il est relâché une heure plus tard.

    -   Dimanche 11 juillet vers midi, les troupes postées sur le check-point à l’entrée d’Hébron arrêtent Tayseer Hassan Jaber, 47 ans, et son neveu Qutaiba Ibrahim Jabere, 19 ans, tous deux du camp de réfugiés de Jénine. Selon Fatema ‘Abdullah Jaber, belle sœur de Tayseer et mère de Qutaiba, les FOI ont dérobé 5 000 shekels aux deux Palestiniens (environ 1 000 €). Tayser a eu un problème au cœur récemment et il a perdu un rein lors de la première Intifada, blessé par une balle israélienne.


    (JPG)

    Un Palestinien devant les décombres de sa maison qui vient d’être démolie
    par l’administration israélienne, près d’Hébron
    (AP/Nasser Shiyoukhi)


    4 - Mesures visant à créer une majorité démographique juive à Jérusalem

    Les mesures israéliennes pour chasser les Palestiniens de leur ville de Jérusalem s’étant renforcées, le PCHR consacre cette partie de son rapport hebdomadaire pour dénoncer ces violations flagrantes des droits humains des Palestiniens à Jérusalem-Est.

    Mardi 13 juillet

    Vers 8 h 30, les FOI et des officiels de la municipalité israélienne de Jérusalem entrent dans le village d’al-‘Eissawiya, au nord-est de Jérusalem. Ils démolissent une maison de 40 m² appartenant à Khalil ‘Abdulah Dari, dans laquelle vivaient dix personnes. La municipalité israélienne avait ordonné la démolition le 28 décembre 2009 au motif : construite sans le permis israélien.

    Vers 8 h 30 également, les FOI démolissent une autre maison, 100 m², celle de Bassem Mahmoud al-‘Eissawi, qui abritaient huit personnes, même motif.

    Peu après 8 h 30, autre démolition par les FOI, une maison de 140 m² appartenant à Yaqout Mohammed Abu Ermaila, où vivaient huit personnes.

    Vers midi, l’armée d’occupation entre dans la zone d’al-‘Aqaba, dans Beit Hanina. Elle démolit une maison appartenant à Dalal Ibrahim al-Rajabi, dans laquelle vivaient six personnes. Aucun des membres de cette famille n’était présent au moment de la démolition. Il faut indiquer que les FOI avaient déjà démoli une maison de Mr al-Rajabi en 2008.

    Les FOI ont également démoli une maison de 48 m², qui appartenait à Mousa Suleiman Mashahra, où vivaient six personnes, dans le village de Jabal al-Mukabber, au sud-est de Jérusalem. Un tribunal israélien avait ordonné la démolition le 1er mars 2009.

    Vers 16 h, même sort pour une maison de 120 m² appartenant à ‘Aamer Mohammed al-Tawil, où vivaient 14 personnes. La famille avait reçu un ordre de démolition de la municipalité israélienne de Jérusalem le 18 juin 2010.


    5 - Colonisation et agressions des colons contre les civils palestiniens et leurs biens

    Dimanche 11 juillet, vers 9 h 30, les FOI entrent dans le village de Fazayel, au nord de Jéricho, elles remettent des notifications à trois Palestiniens leur ordonnant de démolir leurs maisons car elles auraient été construites sans le permis israélien :

    -   une maison de 40 m² appartenant à Ibrahim Salem ‘Ebayat, où vivaient six personnes ;

    -   une maison de 30 m², ‘Issam Ibrahim ‘Ebayat, de deux personnes ;

    -   une maison à Mousa Judai’ Rashaida, en cours de construction.

    Lundi 12 juillet, des dizaines de colons israéliens, escortés par des FOI, envahissent le village d’‘Awarta, au sud-est de Naplouse, et y célèbrent des rites juifs. Ils quittent le village vers 4 h 30.

    Même jour vers 11 h, Jadallah Mahmoud al-Ja’bari, 65 ans, d’Hébron, est blessé, frappé par des colons israéliens. Selon l’enquête du PCHR, Mr al-Ja’biri, qui habite le secteur d’al-Ras, près de la colonie de Kiryat Arba au sud-est d’Hébron, marchait près du cimetière islamique à côté de chez lui, quand des colons l’ont intercepté, et frappé avec des pierres. Il est blessé à la tête, et porte des ecchymoses sur tout le corps. Il faut noter que Mr al-Ja’bari souffre d’un handicap physique à la jambe gauche, il a été blessé par une balle explosive tirée par un soldat israélien dans la vieille ville d’Hébron dans les premiers mois de la Seconde Intifada.

    Mercredi matin, 14 juillet, l’armée d’occupation entre dans la zone d’al-Baq’a, à l’est d’Hébron, près de la route de contournement n° 60. Elle démolit un puits à usage agricole qui appartient à ‘Abdul Hadj Tawfiq Jaber et elle confisque son matériel d’irrigation. Le secteur en question est proche des colonies israéliennes de Kiryat Arba et Kharsina.

    (JPG)

    Les Flottilles, vues de Gaza...
    (AP/Khalil Hamra)


    (JPG) Document public

    Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR, ou de nous contacter à notre bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).


     
     

    Rapport hebdomadaire pour la période du 7 au 14 juillet 2010 : PCHR


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :