• RAPPORT N°62 SUR LES VIOLATIONS ISRAELIENNES

    Rapport sur les violations israéliennes des droits humains


    Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) continuent leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).
     
     

    Durant cette semaine du 11 au 17 mars :

     

     

     

    • les FOI ont usé d’une force excessive contre les manifestations palestiniennes non violentes en Cisjordanie ;
    • 31 civils palestiniens, dont 4 mineurs et 5 femmes, ont été blessés par des tirs israéliens ;
    • les FOI ont inauguré une synagogue juive à 300 mètres de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem-Est ;
    • elles ont continué leurs tirs sur les travailleurs et les pêcheurs palestiniens dans les zones frontalières à l’intérieur de la bande de Gaza ;
    • elles ont conduit 13 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie et une, limitée, dans la bande de Gaza ;
    • 27 civils palestiniens, dont 2 mineurs et un journaliste, ont été arrêtés ;
    • les FOI ont maintenu un siège total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur ;
    • 3 civils palestiniens ont été arrêtés par les troupes israéliennes sur les check-points militaires en Cisjordanie ;
    • les FOI ont poursuivi leurs activités coloniales en Cisjordanie et les colons leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens.

    (JPG)

    Des soldats israéliens interpellent un militant pacifiste durant une manifestation
    contre la confiscation de terres à Beit Ummar, près d’Hébron.


    Violations israéliennes recensées durant la semaine du 11 au 17 mars 2010


    1 - Incursions dans les zones palestiniennes et agressions contre les civils palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

    Jeudi 11 mars

    -  Vers 23 h 45, dans la bande de Gaza, l’aviation lâche une bombe sur la localité d’Al Shouka à la frontière égyptienne au sud-est de Rafah au prétexte de détruire des tunnels. Pas de victimes.

    Vendredi 12 mars

    -  Région de Ramallah : vers minuit et demi, les FOI entrent dans la cité. Des garçons palestiniens se regroupent et se mettent à lancer des pierres sur les véhicules de l’occupant. Aussitôt, les soldats tirent sur les jeunes. Ils se retirent de la ville plus tard, sans faire de victimes.

    -  Région de Jénine : incursion vers 1 h du matin dans le camp de réfugiés et la ville de Jénine. L’armée fait un raid dans les rues et fouille des maisons. Pas d’arrestation.

    -  Jabaliya, Bande de Gaza : 09 h 40, les FOI pénètrent à 200 mètres par l’est dans la localité de Jabaliya. Elles procèdent au nivelage des terres qu’elles avaient précédemment défoncées. Vers 11h00 elles se déplacent sur Al Tuffah banlieue est de Gaza ville pour ne s’en retirer que dans la soirée. Pas de victimes.

    -  Beit Hannoun, vers 11 h 20, du haut de leurs miradors situés à Beit Hanoun-Erez, les FOI font feu sur plusieurs ouvriers palestiniens en train de récupérer des matériaux de construction dans les décombres des immeubles détruits de l’ancienne zone industrielle. Ils doivent s’enfuir mais on ne déplore aucune victime.

    -  Beit Lahiya, vers 22 h 10, les vedettes garde-côtes mouillées au large de Beit Lahiya tirent sur des bateaux de pêche. Les pêcheurs doivent revenir vers le rivage. Pas de victimes ni de dégâts.

    -  Khan Yunis, vers 23 h 30, l’aviation lâche deux bombes sur une fabrique de plastique à al-Satar al-Gharbi, banlieue de Khan Yunis. L’usine de 1 6OO m2 appartenant à Msallam Mohammed al-Haddad, est presqu’entièrement détruite. L’usine voisine est endommagée.

    Dimanche 14 mars

    -  Bethléhem : incursion vers 1 h dans le camp de réfugiés de Deishé, au sud de Bethléhem, où l’armée fouille la maison de la famille de Hamed Mohammed Hammad, 35 ans, et l’arrête.

    -  Ramallah : l’armée pénètre dans le quartier de Shurfa, à al-Bireh, où elle fouille une maison, celle de Maher ‘Abdullah Jom’a, et arrête son épouse, Amani Jom’a, 37 ans.

    Lundi 15 mars

    (JPG)
    Hébron, 18 mars, arrestation d’un ado palestinien pendant les affrontements.

    -  Hébron : vers minuit, incursion dans Sourif, un village au nord d’Hébron. L’armée fouille des maisons et arrête 7 jeunes Palestiniens :

    -  Ahmed Jamal Abu Fara, 18 ans,
    -  Adham Hamdi Abu Fara, 18 ans,
    -  Ahmed Shaker al-Heeh, 19 ans,
    -  Baha’a Mazen Ehmaidat, 18 ans,
    -  Mahmoud Mousa al-Masri, 18 ans,
    -  ‘Alaa’ Ibrahim barath’iya, 18 ans et
    -  Mahmoud Mousa Ehmaidat, 18 ans.

    -  Ramallah : vers 1 h, incursion dans le village de Kharbtha Bani, à l’ouest de Ramallah. L’armée fouille des maisons et convoque Mohammed Bilal al-Sheikh, 21 ans, et Khaled Nemer al-‘Abed, 26 ans, pour interrogatoire.

    -  Naplouse : vers 2 h, les troupes d’occupation entrent dans Salem, un village à l’est de Naplouse. Elles mettent le siège devant un immeuble d’habitation à 5 étages où vivent 5 familles, soit 30 personnes. Elles ordonnent aux habitants de sortir, elles vérifient leur identité et les retiennent dans une pièce au troisième étage, sauf Ibrahim Jameel Eshtayeh, 26 ans, qui est gardé au second. Peu après, les troupes fouillent l’immeuble avec des chiens. Et vers 3 h 30, elles se retirent du secteur en emmenant Eshtayeh.

    Mardi 16 mars

    -  Ramallah : vers 2 h du matin, l’armée entre dans Beit Reema, au nord de Ramallah, fouille des maisons et arrête 3 Palestiniens :

    -  Ghassan ‘Abbas al-Reemawi, 19 ans,
    -  Saddam Tayseer al-Asmar, 19 ans et
    -  ‘Orabi Hussein al-Reemawi, 35 ans

    -  Beit Lahia, bande de Gaza, 12 h 05 : depuis la frontière au nord-ouest de Beit Lahia, les FOI tirent des coups de feu en l’air pour dissuader les manifestants palestiniens qui protestaient pacifiquement contre la décision de l’occupant d’allonger la zone-tampon de 300 mètres de large le long de la frontière. Pas de victime.

    -  Jérusalem : vers 11 h, la police israélienne envahit le quartier africain de la vieille ville de Jérusalem. Elle patrouille dans les rues, fouille des maisons, lance des grenades lacrymogènes dans les ruelles. Des personnes âgées souffrent des inhalations de gaz. La police de l’occupation arrête 5 Palestiniens, dont un mineur et un journaliste :

    -  Haitham Jadda,
    -  Tha’er Seder,
    -  Shadi Seder,
    -  ‘Abdul Qader al-Qadhi et
    -  Mousa Qous, journaliste

    -  Naplouse : vers 20 h 30, les troupes entrent dans Madama, un village au sud-est de Naplouse où elles patrouillent dans les rues, lançant 3 bombes sonores. Elles arrêtent 3 Palestiniens dans les rues :

    -  Ahmed Jebril Ziada, 25 ans,
    -  Ahmed ‘Abdul Ghani Ziada, 19 ans, et
    -  Wissam Rezeq Ziada, 19 ans

    Mercredi 17 mars

    -  Hébron : vers 1 h 30 du matin, l’armée entre dans Beit Ummar, au nord d’Hébron, fouille certaines maisons et arrête 3 Palestiniens :

    -  Ameer Ibrahim Sabarna, 20 ans,
    -  Ibrahim Sa’id ‘Awadh, 17 ans, et
    -  Eyad ‘Omar Sabarna, 20 ans.

    A midi, les soldats font la chasse à des enfants palestiniens dans le village, prétendant qu’ils leur avaient jeté des pierres à un check-point monté à l’entrée du village. Les troupes tirent des balles caoutchouc sur les enfants, Khaled Ahmed al-‘Allami, 14 ans, est blessé à la tête.

    -  Bethléhem : incursion vers 3 h, dans le village d’Housan, à l’ouest de Bethléhem, où l’armée fouille la maison de Shadi Mohammed Za’oul, et l’arrête.


    (JPG)

    Check-point de Qalandya, entre Ramallah et Jérusalem,
    affrontements entre des étudiants palestiniens et l’occupant


    2 - Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes

    Les FOI poursuivent la construction du mur d’annexion à l’intérieur de la Cisjordanie. Durant la dernière semaine, elles ont usé de la force contre les manifestations non violentes organisées par les Palestiniens, avec des militants des droits de l’homme, internationaux et israéliens. Au moins 20 Palestiniens, dont 2 mineurs, ont été blessés et d’autres souffrent de contusions et d’avoir respiré les gaz.

    Les FOI ont publié une ordonnance militaire déclarant la zone du mur d’annexion, dans Bil’in et Ni’lin, des villages à l’ouest de Ramallah, zone militaire fermée, tous les vendredis, interdisant aux civils palestiniens d’accéder dans ces zones. Selon l’ordonnance, l’interdiction restera en vigueur jusqu’au 17 août 2010.

    Bil’in : le vendredi 12 mars, après la prière, les Palestiniens, des internationaux et des militants israéliens, organisent la manifestation non violente hebdomadaire pour protester contre la construction du mur d’annexion qui traverse le village de Bil’in. Alors que les manifestants se dirigent comme chaque semaine vers le mur, et tentent de le traverser pour rejoindre les terres du village qui sont maintenant de l’autre côté du mur, ils sont accrochés par les FDI qui tirent à balle caoutchouc, lancent des bombes sonores et des lacrymogènes sur les manifestants. 2 Palestiniens, dont un mineur, sont blessés, par des balles caoutchouc :

    -  Mohammed Ahmed Hamad, 18 ans, blessé à la jambe droite, et
    -  Mohammed Adeeb Abu Rahma, 15 ans, blessé dans le dos.

    En outre, des dizaines de manifestants souffrent de l’inhalation des gaz et certains d’avoir reçu des coups par les soldats.

    Ni’lin : le vendredi 12 mars, à midi, la même manifestation est organisée par les Palestiniens avec des internationaux à Ni’lin, près de Ramallah. Le même affrontement avec les FDI fait que de nombreux manifestants souffrent des gaz respirés, et d’autres de contusions. L’armée arrête également Salah Mustafa ‘Amira, 37 ans, agriculteur, et Sarita Haim, militante israélienne des droits humains.

    Nabi Saleh : le vendredi après la prière, Palestiniens, internationaux et militants israéliens manifestent contre la confiscation de terres palestiniennes dans le secteur de Wad al-Raya, entre les villages de Nabi Saleh et Deir Nizam, au nord-ouest de Ramallah. Quand les manifestants arrivent à proximité des terres confisquées par les colons de la colonie d’Halmish, les FOI se mettent à tirer à balles caoutchouc, à lancer des bombes sonores et des lacrymogènes. 18 Palestiniens, dont 2 mineurs, sont blessés par les balles caoutchouc :

    -  ‘Omar Salah Tamimi, 25 ans, blessé dans le dos,
    -  Shadi ‘Ali Tamimi, 29 ans, à la tête,
    -  Majd Daifallah Tamimi, 16 ans, dans le dos,
    -  Shokri Mahmoud Tamimi, 29 ans, à la jambe gauche,
    -  Ziad ‘Abdul Raziq Tamimi, à la jambe gauche,
    -  Rami Hussein Tamimi, 28 ans, dans le dos,
    -  Nasser Hassan Tamimi, 27 ans, à la jambe gauche,
    -  Ref’at Wajeeh Tamimi, 23 ans, dans le dos,
    -  Mohammed Jalal Tamimi, 24 ans, à la main droite,
    -  Ra’fat Wajeeh Tamimi, 24 ans, dans le dos,
    -  Ra’fat Tal’at Tamimi, 22 ans, à la main droite,
    -  ‘Aatef Mohammed Tamimi, 22 ans, dans le dos,
    -  Mo’taz Jalal Tamimi, 16 ans, à la jambe gauche,
    -  Ahmed Mohammed Reemawi, 23 ans, dans le dos,
    -  ‘Abdul Hakim Mohammed Tamimi, 24 ans, à la jambe droite,
    -  Murad Saif Tamimi, 23 ans, dans le dos,
    -  Bahaa’ Jalal Tamimi, 23 ans, à la jambe droite, et
    -  Amjad ‘Abdul Hafiz Tamimi, 23 ans, à la jambe gauche.

    De nombreux manifestants souffrent également de l’inhalation des gaz projetés par les Israéliens et de contusions.

    Al-Ma’sara : le vendredi 12, à midi, les Palestiniens et les internationaux se rassemblent pour la manifestation, dans le centre du village, au sud de Bethléhem et se dirigent vers le mur d’annexion au nord et à l’ouest du village. Aussitôt, les troupes d’occupation leur lancent des grenades assourdissantes et se mettent à cogner sur certains manifestants. ‘Ali ‘Alaa al-Din, 25 ans, et Mahmoud Mousa, 26 ans, souffrent de contusions.

    Beit Ummar : le samedi matin, 13 mars, des Palestiniens et une trentaine d’internationaux et Israéliens manifestent dans le village, au nord d’Hébron, protestant contre la construction du mur d’annexion et la colonisation. Les manifestants se dirigent vers l’est du village, vers la route de contournement n° 60. Les troupes d’occupation stationnées dans le secteur lancent des bombes sonores et des lacrymogènes, et font la chasse aux manifestants, dont certains se font tabasser, notamment 2 journalistes qui prenaient des photos de la manifestation : Yusri Mahmoud al-Jamal, 35 ans, de Reuters, et Yousef ‘Eissa Shaheen, 22 ans, de Palmedia Group. L’occupant arrête également 2 militants israéliens, 2 journalistes (Nasser Hussin Shyoukhi, 45 ans, et Fadi Eyad Hamad, 25 ans, d’Associated Press), et Yousef ‘Abdul Hamid Abu Maria, 37 ans. Il les relâchera, à l’exception de ce dernier, par la suite. En outre, de nombreux manifestants souffrent d’avoir respiré les lacrymogènes.

    Qalandya : également samedi, 13 mars, des Palestiniens et des militantes des droits des femmes organisent une manifestation pour commémorer la Journée de la Femme, près du check-point de Qalandya, entre Ramallah et Jérusalem. Les troupes d’occupation ont fermé le check-point. Quand les manifestants tentent de passer pour aller à Jérusalem, l’armée les en empêche. En réaction, les manifestants lancent des pierres sur les soldats qui se mettent aussitôt à tiré sur les manifestants. 5 femmes sont blessées :

    -  An’am Mahmoud Khader, 55 ans, touchée par une bombe sonore à la jambe droite,
    -  Majeda Mohammed ‘Alawna, 43 ans, par une balle caoutchouc à la jambe gauche,
    -  Nada ‘Ersan Twair, 48 ans, par une balle à la main gauche,
    -  Sa’eda al-haj ‘Ali, 55 ans, par une balle dans le dos, et
    -  Alaa’ Ibrahim al-Khatib, 17 ans, par une balle à la jambe droite.

    Bir Zeit : le lundi 15 mars, vers 13 h, des groupes d’étudiants de l’université Bir Zeit, au nord de Ramallah, se retrouvent pour une manifestation non violente afin de protester contre les mesures israéliennes à Jérusalem. Ils se dirigent vers le check-point d’‘Attara, à l’entrée du village de Bir Zeit, et lancent des pierres sur l’occupant posté dans le secteur. Lequel se met aussitôt à tirer sur les étudiants. 3 d’entre eux sont blessés :

    -  Ahmed Fawzi Yousef, 22 ans, par un éclat au ventre,
    -  Mlabbas Hassan ‘Abdullah, 20 ans, par une balle à la mâchoire et,
    -  Basheer Yousef Mahmoud, 21 ans, par un éclat à la cuisse droite.


    3 - Maintien du siège sur les TPO

    Les FOI continuent d’imposer un siège serré sur les TPO et des restrictions sévères sur les déplacements des civils palestiniens, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.


    Bande de Gaza

    Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

    Rafah International

    Date  : Détails
    10 mars  : 8 Palestiniens sortent ;
    118 autres et le corps d’un patient décédé rentrent.
    11 mars  : 24 Palestiniens sortent ;
    197 autres rentrent.
    12 mars  : 1 Palestinien rentre.
    13 mars  : fermé
    14 mars  : 3 Palestiniens rentrent.
    15 mars  : 3 Palestiniens rentrent.
    16 mars  : 2 Palestiniens sortent ;
    3 autres rentrent.

    Karm Abu Salem (Kerem Shalom)

    Date  : Détails
    10 mars  : 88 containers d’aide alimentaire en provenance d’organisations humanitaires
    internationales et des denrées pour les commerçants,
    171 tonnes de gaz domestique et 225 000 litres de fioul entrent.
    11 mars  : 138 containers, 172 290 tonnes de gaz
    et 223 395 litres de fioul entrent.
    12 mars  : fermé
    13 mars  : fermé
    14 mars  : 95 containers, 209 788 tonnes de gaz et 209 788 litres de fioul rentrent ;
    130 980 fleurs sont exportées.
    15 mars  : 90 containers, 191,67 tonnes de gaz
    et 169 338 litres de fioul entrent.
    16 mars  : 109 containers, 108,95 tonnes de gaz
    et 223 387 litres de fioul entrent.

    Al-Mentar (Karni)

    Ouvert le 10 mars pour l’entrée de 1 287 tonnes de céréales et 1 326 tonnes d’aliments pour le bétail, et le 16 pour 546 tonnes de céréales et 351 tonnes d’aliments pour le bétail.

    Beit Hanoun (Erez)

    Date  :
     :
    Patients  :
     :
    Accompagn.  :
     :
    Arabes
    d’Israël
     :
     :
    Ambassad.  :
     :
    Presse  :
     :
    Internat.  :
     :
    Gazaouis  :
     :
    Commerç.
    10 mars  : 30  : 26  : 2  : 12  : 2  : 42  : 0  : 2
    11 mars  : 24  : 31  : 7  : 20  : 14  : 64  : 0  : 0
    12 mars  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 13  : 0  : 0
    13 mars  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0
    14 mars  : 49  : 48  : 6  : 0  : 2  : 14  : 0  : 5
    15 mars  : 39  : 41  : 7  : 0  : 3  : 12  : 2  : 3
    16 mars  : 51  : 49  : 17  : 3  : 3  : 22  : 3  : 2


    Cisjordanie

    Toute la Cisjordanie subit ce siège et durant cette semaine de nouvelles restrictions furent imposées aux Palestiniens pour entraver leurs déplacements.

    Jérusalem : des milliers de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza ne peuvent toujours accéder à la ville. Les restrictions sont encore plus sévères les vendredis, jours de prière, pour empêcher davantage de Palestiniens d’aller prier à la mosquée Al-Aqsa, dans la vieille ville. Le jeudi 11 mars, les FOI imposent des restrictions supplémentaires dans la vieille ville. Selon des témoins, des centaines d’agents de la police des frontières posent des barrages aux entrées de la vieille ville, dans toutes les rues à l’intérieur de la ville fortifiée et dans les rues voisines. Les policiers empêchent tous ceux qui ne sont pas domiciliés dans la vieille ville d’entrer. De plus, les Palestiniens de moins de 50 ans ne peuvent entrer sur l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa, toutes les portes donnant accès à l’enceinte, sauf les portes d’al-Majles, d’Hattab et d’al-Selselah, sont fermées. Samedi, 13 mars, les FOI ferment l’école secondaire de filles d’al-Aqsa, l’école secondaire Shari’a et la maternelle islamique d’al-Aqsa, toutes situées à l’intérieur de l’enceinte de la mosquée.

    Ramallah : les troupes postées au check-point de Jaba’-Qalandya, au sud-est de Ramallah, imposent des restrictions nouvelles sur les déplacements, et conduisent des contrôles prolongés, impliquant des heures d’attente supplémentaires pour les Palestiniens. Durant cette semaine, des check-points flottants sont posés pour arrêter et fouiller les véhicules palestiniens. Vers 11 h 30, samedi, 13 mars, l’un de ces barrages est mis près du village d’‘Attara, au nord de Ramallah.

    Hébron : mercredi midi, 17 mars, les FOI ferment toutes les entrées et toutes les routes qui conduisent à Hébron. Elles installent également des barrages sur les routes qui mènent aux villages et aux camps de réfugiés voisins. Elles ferment également, avec des blocs de béton, une route secondaire qui mène au marché, dans le nord-est du village de Beit Ummar, lui-même au nord d’Hébron.

    Arrestations sur les check-points militaires

    -  Vendredi matin, 12 mars, les soldats de l’occupation postés à proximité de la mosquée Ibrahimi et de la vieille ville d’Hébron, arrêtent ‘Aliaa’ ‘Abdul Majid al-Natsha, 30 ans, prétendant qu’elle avait un couteau sur elle.

    -  Le même jour vers 16 h, les soldats israéliens qui patrouillent près du mur d’annexion aux environs de la colonie Maccavim, à l’ouest du village de Beit Sierra, près de Ramallah, arrêtent Jaber Sameer al-Khattab, 17 ans, qui fait paître ses moutons. L’armée prétend qu’il a cassé une porte du mur. Il est relâché le soir sous caution.

    -  Lundi soir, 15 mars, les Israéliens postés au check-point Container, au nord-est de Bethléhem, arrêtent ‘Omar ‘Alaa’ al-Din, 25 ans, du village d’al-Ma’sara, au sud de Bethléhem.

    Harcèlement sur les check-points millitaires

    -  Le vendredi 12 mars, vers 15 h 30, les troupes israéliennes à la porte du mur d’annexion arrêtent 4 agriculteurs palestiniens du village de Deir al-Ghossoum, au nord de Tulkarem, alors qu’ils sont sur le chemin du retour. Elles obligent les agriculteurs, sous la menace de leurs armes, à se dévêtir. Ces agriculteurs sont : Mohammed Nihad ‘Atwa, 223 ans, Saleh Radi Daqqa, 28 ans, Zaher Safwat ‘Ouda, 28 ans, et Wa’el Suhi Khalil, 25 ans.


    (JPG)

    Un jeune, blessé à Qalandya, le 18 mars.


    4 - Activités de colonisation et agressions des colons contre les civils palestiniens et leurs biens

    La colonisation se poursuit dans les territoires palestiniens, en violation du droit international humanitaire, ainsi que les agressions des colons contre les Palestiniens et leurs biens.

    -  Le jeudi 11 mars, le matin, le quotidien israélien Ha’aretz informe que la municipalité israélienne de Jérusalem met en route des projets de constructions de milliers de logements pour les juifs dans Jérusalem, surtout à l’est et au sud de la cité. Les projets sont soutenus par le gouvernement israélien. Les nouveaux logements se répartissent comme suit : 3 000 dans la colonie Gilo, 1 500 dans celle d’Har Homa, 1 500 dans Pisgat Ze’ev, 3 000 dans Giv’at Matosim, 1 200 dans Ramot, 600 dans Armona Netseev, 450 dans Neve Yacov, et 144 dans Olive Mount. Un nouveau quartier colonial de 13 000 logements sera créé près du village d’al-Walaja, au nord-ouest de Bethléhem.

    -  Vendredi matin, 12 mars, des colons israéliens en groupes, de la colonie Ellil, investissent le secteur de Battisha, au nord-ouest du village de Qaryout, au sud-est de Naplouse. Ils arrachent 40 oliviers appartenant à Mohammed Jaber Mahmoud, Yasser Hassan Mansour, ‘Abdullah Dib et Yousef Raja.


    (JPG) Document public

    Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR : http://www.pchrgaza.org, ou de contacter le bureau du PCHR à Gaza ville, par courriel : pchr@pchrgaza.org ou par téléphone : +972 (0)8 2824776 - 2825893


     
     

    Rapport hebdomadaire pour la période du 11 au 17 mars 2010 : PCHR
    Photos : AP - traduction pour ce qui concerne Gaza : Jacques Salles, et la Cisjordanie, JPP.

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :