• PEROU

    Pérou : Le groupe Romero coupe les bois amazoniens et déplace les indigènes pour produire de l’éthanol

    (vidéos incluses)

    Au Pérou le gouvernement vend une bouchée de pain des concessions territoriales amazoniennes au Groupe Romero. Gouvernement comme entreprise nient complètement les droits des habitants, les expulsent et détruisent la forêt pour produire de l’éthanol.


    Une vidéo publié à la fin novembre sur YouTube montre la déforestation réalisé sur une concession d’à peu près 8 0000 hectares donnée pour la production d’agrocombustibles au projet de palmeraie de Shanushi SA, dans la région amazonienne de Loreto.

    Le titulaire de la concession est Agropecuaria de Shanushi S.A., l’une des entreprises du groupe le Romero, et la zone se trouve sur le district d’Yurimaguas, dans la province du Haut Amazone région de Loreto.

    Le terrain a été donnée en concession pour une valeur d’environ 18 soles l’hectare (6 dollars) sans consideration pour les 60 familles du peuple quechua-lamista de San Juan de Pacchilla, dont les propriétés ont été envahies bien qu’elles aient été délimités par l’Organisme d’Officialisation de la Propriété Informelle (Cofopri).

    L’activité aurait entrainé la pollution de l’eau des gorges Yanayacu, comme l’a confirmé l’an dernier une commission multisectorielle d’Yurimaguas qui a vérifiée que l’eau “n’est pas bonne pour la consommation humaine”.

    Le Front de Défense du Haut Amazone (FREDESAA) a réclamé avec insistante l’expulsion immédiate de l’entreprise.

    Les mêmes activités de déforestation et les mêmes irrespects des habitants seraient entrain d’arriver également aux petits propriétaires du secteur Capulí, entre les limites de la communauté de Naranjal (district de Cainarachi) et de San Juan de Pacchilla (district de Barranquita) a indiqué le quotidien La Primera.

    La communauté de “Bella Selva“ se trouve dans une situation similaire, qui ne se situe pas à Loreto mais à Barranquita, San Martín, ainsi qu’à d’autres petits propriétaires présents depuis plus de dix ans sur les lieux.

    Des opérations de déforestation serait aussi entrain d’être réalisées dans le bassin de la rivière Caynarachi où se développe le projet “les Palmiers de l’Orient” au nom de l’entreprise Agricole du Caynarachi, elle aussi associée au Groupe Romero.

    L’évêque du Vicariat Apostolique d’Yurimaguas, monseigneur José Luis Astigarraga Lizarralde, est l’une des personnalités qui a contesté la décision du gouvernement de remettre la concession du bassin du Caynarachi pour laquel on a nui aux milliers d’indigènes qui utilisaient ces terres pour cultiver leurs nourriture.


    Situation géographique : Région de Loreto, Pérou
    Le groupe dont il est question : le Grupo Romero et la Fundacion Romero

    Source : Kaos En La Red Grupo Romero arrasa bosques amazónicos y desplaza a indígenas para producir Etanol
    Traduction : Primitivi

    dimanche 27 décembre 2009, par Primitivi


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :