• PARAMILITAIRES COLOMBIENS AU HONDURAS

    HONDURAS/ Des paramilitaires colombiens recrutés comme mercenaires

    Des mercenaires ont été recrutés pour soutenir le coup d’état du 28 juin au Honduras. C'est ce qu'affirme - et dénonce - un groupe de travail de la commission des droits de l’homme de l’ONU dans une communication en date du 9 octobre.

    Le quotidien colombien El Tiempo avait publié en septembre dernier une enquête révélant que des ex-paramilitaires colombiens étaient recrutés dans le nord de la Colombie afin d’aller servir au Honduras les intérêts de propriétaires terriens et d'hommes d’affaires. "On leur offre un salaire d’un million et demi de pesos [450 euros], la nourriture et le logement, pour aller surveiller des fermes de supposés hommes d’affaires. L'information s’est répandue comme une traînée de poudre dans le département du Magdalena Medio [au nord du pays, région dévastée par les paramilitaires]", affirmait El Tiempo. Le journal relatait la tenue d’une réunion où d’anciens chefs des AUC [Autodéfenses Unies de Colombie, officiellement démobilisées] ont expliqué à une quarantaine de jeunes hommes que "les chefs d’entreprises du Honduras souhaitaient importer d’ex-membres des AUC comme mercenaires afin de protéger leur terre rurales et urbaines de la violence générée par le coup d’état". Selon les opposants au coup d'état du 28 juin cités par El Tiempo et les Nations Unies, la présence de 120 mercenaires étrangers recrutés pour soutenir les putschistes est avérée en territoire hondurien.

    Source Courrier international


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :