• LIBERATION APPUIE LE PINOCHET DU HONDURAS ...

    " Le 30 juin, Libération publie un article d’anthologie qui s’interroge : « Y a-t-il eu un véritable coup d’Etat militaire au Honduras ? ». On se le demande… En tout cas, la responsabilité de cet hypothétique coup d’Etat doit être imputée au président destitué. C’est ce qu’indique le titre de l’article : « Manuel Zelaya, le putsch au crime ». C’est ce que confirme son sous-titre : « Le président, destitué dimanche, avait scellé son sort en violant la Constitution ».

    Bref, Libération épouse la thèse de l’opposition et des militaires, sans fournir le moindre élément d’appréciation sur ce prétendu « viol », sur la nature de la procédure prévue par le président et sur ses motifs, y compris juridiques. En tout cas, la titraille a « scellé le sort » de Zelaya.

    L’article s’efforce en outre d’expliquer que, coup d’Etat ou pas, Zelaya a bien cherché ce qui lui arrive. Avec sa « tentative d’organiser (…) un référendum pour lui permettre de se représenter à la présidence » ce qui est faux... , le président « a incontestablement joué avec le feu », déclare M. Thomas, pompier de circonstance et auteur de l’article. Et M. Thomas de rappeler, à propos de « son programme sécuritaire et économique ambitieux » que « le président démis n’a par ailleurs pas convaincu ».

    On appréciera le « par ailleurs », en se demandant qui n’a pas été convaincu. Reste une question à aborder : « Quel rôle a joué Chávez dans la radicalisation au Honduras ? ». Et une réponse à apporter : « Hugo Chávez a conforté Manuel Zelaya dans sa volonté de perdurer à la présidence. » Autrement dit, un autre « putsch au crime ». Ainsi, non seulement il était impossible, même en croisant les sources françaises, de saisir la nature et le sens du conflit, sanctionné par un coup d’Etat, mais les médias français ont précieusement gardé pour eux les clés pour comprendre

    Dans son article du 6 juillet Libération attaque scandaleusement le président victime du coup d´État : "Homme de droite qui a dérivé vers un populisme nationaliste inspiré du modèle autocratique de Hugo Chávez (sic), Manuel Zelaya était au pouvoir depuis 2006. Il a été renversé par l’armée et les principaux corps constitués du pays pour avoir tenté d’organiser un référendum lui permettant de briguer un second mandat présidentiel, démarche déclarée illégale par la Cour suprême."

    Les pseudo-journalistes comme Gérard Thomas, en bons élèves de la langue de bois contre l´Alba ( = anti-Chavez) que pratiquent CNN, Reuters, El País ou les brutes formées a l´École des Amériques, cachent au lecteur que :

    - il ne s'agissait pas d'un référendum, mais d'une simple consultation sans aucune portée contraignante, s'appuyant sur 400 000 signatures, et en pleine conformité avec l'article 2 de la Constitution ;

    - dans l'hypothèse où le "oui" aurait été majoritaire, un référendum sur la convocation d'une assemblée constituante aurait pu avoir lieu le 29 novembre EN MÊME TEMPS que l'élection présidentielle prévue à cette date ;

    - par définition, Zelaya n'aurait donc pas pu se représenter puisque les scrutins auront lieu dans le cadre de l'actuelle Constitution ;

    - réduire une réforme constitutionnelle à la possibilité de réélection du président sortant est voir les choses par le très petit bout de la lorgnette. L'exemple des réformes constitutionnelles dans la région montre qu'il s'agit de tout autre chose : permettre des transformations sociales en profondeur.

    Lire le papier de Maurice Lemoine, rédacteur en chef du "Monde diplomatique" qui rétablit la vérité sur le prétendu "référendum" : lien 

    (avec l´aide de Mémoire des Luttes (France) et du collectif 13 avril (Belgique)


  • Commentaires

    1
    johnnada
    Mercredi 8 Juillet 2009 à 12:26
    merci roro, bonne lecture........
    article en effet "orient?
    merveilleux pays que le notre...........
    2
    Simone
    Jeudi 20 Août 2009 à 23:08
    J'aimerais ajouter quelques ?ments. Savez vous qu'en augmentant les salaires de plus de 60% les entreprises ont ? oblig? de licencier? et le gouvernement lui-m? n'a pas pu payer ces augmentations. De nombreux fonctionnaires n'?ient m? pas pay?au salaire minimum de l'?que. Savez vous qu'entre 2007 et 2008 la d?nquence a augment?e 25% ? que le budget de l'?t pour 2009, normalement vot?n septembre a ? vot?ous le gouvernement de Micheletti en Juillet 2009 ? Savez vous que chaque semaine de petits avions charg?de drogue et de dollars atterrissaient au Honduras et que depuis que Micheletti est au pouvoir un seul s'est pos?ur le sol Hondurien? Savez-vous que la d?cratie chez M. zelaya c'?it je d?de seul et je n'ai pas a consulter le Congr?et le pouvoir juridique alors que la Constitution de la R?blique du Honduras est fond?sur 3 pouvoirs (L?slatif, ex?tif et judiciaire) , savez-vous que cette consutation ( le mot a ? chang?avait ? ?blie sans l"aval du Congr? ni du Tribunal supr? ?ctoral (TSE) et que M. Zelaya avait mis des personnes lui ?nt favorables dans la rue pour faire signer les enqu?s et contre r?ibution en ?ange du oui. Ces feuilles ?ient celles qui ?ient destin? ?emplir les urnes. Vers le 17 juillet a ? retrouve une salle dont les ordinateurs contenaient d? tous les r?ltats alors que la consultation n'a pas eu lieu (Decomisan computadoras en las que detallan movimientos de “cuarta urna”). Savez-vous qu'il ?it pr? de faire du Honduras un narco?t? Savez-vous qu'?a fronti? du Nicaragua M. Zelaya a appel? l'insurection et ?a guerrilla? savez-vous qu'il a ? trait?ar M. Chavez de narcotrafiquant? Savez-vous enfin que plus de 80% de la population est contre son retour au pays et encore plus contre son retour au pouvoir. Lorsqu'on sait que de tr?nombreux enseignants (parmi les mieux pay?au Honduras) ne font plus la classe aux enfants pour manifester et ce depuis le 28 juin, que certains coll?s ont ? transform?en auberges pour accueillir et loger les manifestants, que l'on donne de bonnes notes aux enfants en ?ange de la nourriture qu'ils peuvent apporter, que l'on paye des deirigeants pour organiser des manifestations.
    3
    baykeur
    Lundi 24 Août 2009 à 16:58
    merci roro , juste une question a simone tu est hondurienne quelles sont tes sources ?merci pour ta r?nse..
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :