• INCULPES DE VINCENNES SUITE

     

     

    Il y un presque un an, le 21 juin 2008, au centre de rétention
    administrative de Vincennes, Salem Souli mourrait après avoir en
    vain réclamé ses médicaments. Le lendemain, les retenus organisaient
    dans le centre une marche silencieuse qui fut violemment réprimée.
    Au cours de la révolte qui a suivi, ce qui était la plus grande
    prison pour sans-papiers en France a été détruite par un incendie.

    A la suite de cette révolte collective, huit personnes ont été
    arrêtées, inculpées et emprisonnées. Sur ces 8 personnes, plusieurs
    ont été libérées, même si elles restent inculpées. Aujourd’hui,
    trois sont toujours en prison, en détention « provisoire » depuis
    maintenant plus de 10 mois alors même qu'il n'y a toujours pas de
    date de procès.

    Jeudi 28 mai à 14 h, Moïse Diakité passera devant le juge des
    libertés et de la détention pour le troisième renouvellement du
    mandat de dépôt. En France, depuis 18 ans, il n'a pas revu ses sept
    enfants depuis sa mise en détention. Toutes ses demandes de remise
    en liberté ont été refusées bien qu’il ait toutes garanties de
    représentation.

    Récemment, les avocats de plusieurs inculpés ont demandé des
    compléments d’enquête. La communication de ces pièces aussi
    fondamentales que l’expertise relative à la propagation rapide du
    feu, la communication des vidéos de surveillance, les rapports
    d'intervention des compagnies de pompiers intervenues, les échanges
    téléphoniques entre les pompiers et les policiers, la procédure
    d'enquête concernant la mort de M. Souli, la procédure concernant
    les violences subies par M. El Ouertani, le dossier d'enquête sur la
    plainte de plusieurs retenus à propos de violences au centre de
    rétention de Vincennes en février 2008, a été rejetée en bloc. Ce
    refus témoigne d’une volonté d’instruire à charge et d’évacuer toute
    responsabilité de l’Etat et des gestionnaires du centre. Mais, tout
    cela s’inscrit dans une volonté politique, claire dès le départ, de
    faire des exemples pour tenter d’enrayer les révoltes de celles et
    ceux que l’Etat enferme au prétexte qu’ils n’ont pas de papiers.

    Les sans-papiers enfermés à Vincennes se sont révoltés.

    Les inculpés ont maintenant besoin de notre solidarité !

    Soyons nombreux jeudi 28 mai à 14h au TGI (escalier F), Palais de
    justice, métro : Cité,
    pour exiger
    la libération de Moïse Diakité et des autres !

    liberte-sans-retenue@riseup.net


  • Commentaires

    1
    reineroro Profil de reineroro
    Samedi 30 Mai 2009 à 12:45
    Le juge de liberté et de détention (JLD) a décidé jeudi 28 mai de ne pas
    prolonger
    de 4 mois sa détention provisoire et de lui accorder la liberté
    conditionnelle, sous
    contrôle judiciaire (il doit se présenter une fois pas semaine au
    commissariat) pour
    le 10 juin, fin de son mandat de dépôt. Il aura passé 8 mois en prison.
    Nous ne
    savons pas encore si le parquet fait appel.

    A sa sortie du cabinet du juge, Moïse, avec ses mains menottées, trainé
    par les
    gendarmes, a pu néanmoins faire le V de la victoire,
    devant la double rangée de gendarmes, à l'intention de la trentaine de
    militants
    présents qui criait « Liberté, liberté ! »

    Malheureusement, cette victoire n'est que très partielle :deux inculpés
    sur huit
    sont encore en détention préventive, un autre est à l'hôpital depuis 7
    mois après
    avoir été agressé dans sa cellule à Fresnes, tous sont toujours inculpés.
    On ne sait toujours pas quand aura lieu le procès mais on compte sur tous
    et toutes
    pour se mobiliser, continuer la lutte pour la libération d'Ali et
    Mahamadou et exiger
    l'arrêt des poursuites pour tous les inculpés !


    NOUS NE LACHERONS PAS!

    Collectif de solidarité avec les inculpés de Vincennes
    liberte-sans-retenue@riseup.net
    2
    reineroro Profil de reineroro
    Mercredi 1er Juillet 2009 à 11:33
    Hier, apr?11 mois de taule, Ali Diallo, inculp?e l'incendie du
    centre de r?ntion de Vincennes, a ? lib?. Il est soumis ?n
    contr?judiciaire jusqu'au proc?comme la plupart de ses co-inculp?
    lib?s. Rappelons que le 6 juin dernier, un ex-retenu du cra de
    vincennes, qui ?it recherch?ans le cadre de cette m? enqu?, a
    ? arr? et mis en prison. Nous aurons surement ?ous mobiliser dans
    les prochaines semaines pour exiger sa lib?tion.
    Libert?t arr?des poursuites pour tous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :