• COMBIEN DE SUICIDES D'ICI LA SAINT SYLVESTRE ??

     

     

    Qu'y -a-t-il de plus ignoble (je mesure mon propos)qu'un homme privé de liberté ? La privation de liberté est une peine assez lourde, mais pas assez au regard de certains délits. Discutable ou pas, le fait est admis. Au-delà et au coeur même du sujet, ce qui fait scandale sont les conditions dans lesquelles des milliers d'hommes et de femmes sont détenus en France. A la lumière d'événements actuels et de condamnations plus anciennes, la prison française est une honte. Une tache sur le fronton de la République. Mais cette République que la classe politique utilise comme le souteneur use de l'une de ses « protégées », est-elle a une tache près ?


    Pourquoi la prison française, sensée être un modèle, est un modèle à proscrire ? Quand on enferme un humain pour qu'il paye une dette à la société après un délit, on espère qu'une fois la dette réglée, cet homme ou cette femme est sensé ne plus rien devoir à personne, sauf à sa conscience. Bien sûr, cela relève de la théorie. Dans la réalité les choses ne sont ni aussi simples ni aussi nobles que le voudrait la lettre. Exemple, le nombre de suicidés par an dans nos belles geôles. 92 cette année ! Ne soyons pas outrés par le terme « geôle ».

    Comment nommer autrement des cellules sans hygiène occupées par 8 individus où l'un chie sans s'isoler pendant que d'autres cassent une pitance dans la puanteur ? Comment désigner la maladie mentale qui frappe 25% de détenus considérés comme psychotiques graves et dont on ne fait cas qu'après plusieurs tentatives de suicide en procédant à leur placement en hôpital psychiatrique ? Comment aborder à l'heure du repas ou du digestif les viols et autres « menus » méfaits dans les pénitenciers français sans prendre le risque d'importuner notre électeur préféré ?


    Qu'y-a-t-il de plus ignoble qu'un homme politique opportuniste (rayez la mention inutile) ? Un vieux con (et oui, ils sont nombreux !), passablement débile, totalement atrophié de l'intellect, trouillard congénital, regardant suspicieusement tout bipède qui ne vit pas comme lui et qu'il juge dangereux pour son carré de jardin ou son deux pièces cuisine se souciant comme d'une guigne de l'état lamentable des prisons françaises...


    La classe politique dans tout ça ? Elle se porte bien, merci, puisque c'est avec le tout sécuritaire qu'elle fait son beurre !
    Qu'il s'agisse de politique de gauche ou de politique de droite, le résultat reste le même : l'administration pénitentiaire française, prétentieuse quand elle affiche savoir-faire et éthique (sans rigoler) est la plus mauvaise d'Europe, derrière l'Espagne et l'Italie, pas des modèles du genre.
    Et si au lieu de nous parler de la grippe A et de son extraordinaire menace, dont nous enregistrons à ce jour 2 décès en France, nous retroussions nos manches, monsieur Le Président, mesdames, messieurs les ministres pour rendre à notre pays honneur, dignité et rayonnement.


    Si au lieu de vouloir fermer les écoles pour risque de pandémie de la grippe A (quelle aubaine !), nous ouvrions enfin les yeux sur nos mensonges et notre indignité ?
    Les détenus des prisons françaises sont nos frères, nos femmes, nos maris, nos amis et, surtout, surtout, nos semblables les humains !
    Tous debout contre la honte !

    Publié par Jean-François Mabuse à l'adresse 16:44
    Libellés :


  • Commentaires

    1
    reineroro Profil de reineroro
    Mercredi 19 Août 2009 à 12:06
    Pour ma part, toute peine de prison est trop lourde, quelque soit le d?t ....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :